La Nouvelle Tribune

Bohicon

Espace membre

{ic_doc}{/ic_doc}/Inscriptions sur les listes électorales

Beaucoup d’erreurs enregistrées dans l’écriture des données

Nom et prénoms mal écrits, mauvais report de la date de naissance et fautes diverses commises dans l’écriture des différentes données et informations d’identification des électeurs potentiels.

Ces constats ont été faits dans plusieurs postes de recensement électoral dans la ville de Bohicon lundi dernier quelques instants avant la clôture de l’opération. Approché, un agent recenseur d’un poste au quartier Zakpo de la ville de Bohicon avoue avoir découvert dans les registres et autres documents de son poste tellement de fautes du genre qu’il ne leur est plus possible de corriger. Il s’agit par exemple de noms mal écrits du report d’une date de naissance autre que celle inscrite sur la pièce d’identité de l’électeur ou encore de fautes d’orthographe faite dans l’écriture de la profession des électeurs. Ces erreurs et fautes enregistrées semblent être liées au niveau d’instruction des agents retenus par la Commission électorale nationale autonome (Cena) sur la base des propositions faites par les partis politiques. Et pourtant, rappelle un sage de Bohicon témoin des constats, « la loi dispose que l’agent recenseur soit au moins titulaire du Bepc ». A son indignation, la réplique d’un autre ne s’est guère fait attendre. « Que pouvons-nous si les gens continuent de proposer des personnes non qualifiées ? » C’est vraiment dommage dira un autre qui déjà, craint les difficultés que ces erreurs et fautes pourraient créer le jour du scrutin. Car les électeurs dont les informations d’identification ont été mal enregistrées pourraient être accusés le jour du vote de tentative de fraude électorale.

 

Ludovic D. Guédénon