La Nouvelle Tribune

Nouveau rebondissement dans l'affaire Fagbohoun-Etat béninois

Espace membre

La Cour suprême confirme la mise en liberté du prévenu
(Selon une annonce de Me Paul Kato Attita, son avocat)
Le projet Accès à la justice du Mca-Bénin d’un montant de 170 milliards de fcfa serait menacé suite à la non adoption de trois projets de lois parle parlement. La présidente de la commission des lois est montée au créneau le vendredi dernier pour mettre les pendules à l’heure.

Face à la presse ce week-end, Me Paul Kato Attita, l'un des avocats du prévenu Séfou Fagbohoun dans l'affaire qui l'oppose à l'Etat au sujet de l'ouverture du capital de la Sonacop aux privés, a annoncé un nouveau rebondissement majeur dans l'évolution du dossier. Après examen du pouvoir en cassation introduit à son greffe par le procureur général près la Cour d'appel de Cotonou après la mise en liberté provisoire de M. Fagbohoun, la Cour suprême l'a déclaré infructueux. Par cette décision, la Cour suprême, "confirme ainsi la mise en liberté provisoire de M. Fagbohoun", s'est réjoui l'avocat saluant les conseillers de la Cour suprême qui "ont dit le droit". La conséquence première de cette décision qu'il juge très importante est selon Me Attita, la possibilité pour son client de retourner au Bénin sous le contrôle de ses médecins qui le soignent depuis son évacuation sanitaire. Aussi, Me Attita s'est-il dit content de voir son client pouvoir prendre très prochainement sa place au parlement pour l'exercice de ses fonctions régulières de député élu de la cinquième législature et de répondre désormais en " homme libre aux convocations du juge ".  


Ludovic D. Guédénon