La Nouvelle Tribune

Assemblée nationale: Trois accords de prêt ratifiés

Espace membre

Bénin - Six points étaient à l’ordre du jour de la séance plénière d’hier à l’Assemblée nationale. Il s’agit de l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 07 août 2010 entre la République du Bénin et l’Export-Import Banque (Eximbank) de Chine dans le cadre du financement du projet de construction de la tour administrative à Cotonou,

de l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 02 novembre 2010 entre la République du Bénin et la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad), dans le cadre du financement complémentaire du projet d’aménagement et de bitumage de la route Djougou-Ouaké-frontière du Togo et de la bretelle Ouaké-Sèmèrè en République du Bénin, l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 17 décembre 2010 entre la République du Bénin et le Fonds koweitien pour le Développement économique arabe dans le cadre du financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage de la route Ouidah-Allada et de la bretelle Pahou-Tori, l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation d’adhésion du deuxième Protocole Facultatif International relatif aux Droits civils et politiques, l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification du traité de Singapour sur le droit des marques, adopté à Singapour, le 27 mars 2006 et enfin l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification des Statuts de l’Association des Organisations Africaines de Promotion commerciale, signé à Addis Abéba (Ethiopie), le 18 janvier 1974.

 

De tous ces dossiers, les députés n’ont pu examiner que les trois premiers parmi les six. Pour le reste, il a été constaté tout simplement que les présidents et vice-présidents des commissions ont été absents à l’hémicycle. Le président de séance et 2è vice-président de l’Assemblée nationale, M. Boniface Yèhouétomè, n’a eu pour alternative que de renvoyer la séance, à ce jour, date de clôture officielle de la première session ordinaire de l’année 2011.

Il faut signaler que quatre ministres étaient présents à l’hémicycle. Ce sont le ministre chargé des relations avec les institutions, Bassabi Memounatou, du ministre de l’économie et des finances, Mathys Adidjatou, du ministre de la justice, Marie Elise Gbèdo et de leur collegue de l’urbanisme, Blaise Ahanhanzo Glèlè.

Au cours des débats, certains députés se sont dit heureux de la construction de ces routes, mais ils ont pour la plupart exprimé des inquiétudes quant à la mise en œuvre de ces projets visés. Pour la présidente Rosine Soglo par exemple, lors de l’examen du dossier relatif à l’aménagement et au bitumage de la route Djougou-Ouaké-frontière du Togo et de la bretelle Ouaké-Sèmèrè, en République du Bénin, il faut une route bien bâtie afin que cela ne soit pas une hécatombe pour les populations. Elle a parlé également de l’entretien de ces infrastructures routières. L’honorable Issa Azizou a longuement apprécié les innovations apportées, surtout à propos des retenues d’eau. «Toute route crée de tort à la végétation. Pour ce faire, il a suggéré au gouvernement d’adopter la formule de mise en place des arbres de bordure.