La Nouvelle Tribune

A l’Un... le rêve continue

Espace membre

« La refondation suppose un bouleversement…si cela passe par la révision de la Constitution nous devons être associés», a laissé entendre le porte parole de l’Un, lors de son intervention sur Canal 3. Mais au regard de l’échec des stratégies politiques de l’Union fait la nation au cours des dernières élections présidentielles et législatives et de la crise dite de croissance qui fragilise davantage cette entité politique, l’on se demande de quels moyens de contrainte dispose l’Un pour participer de façon active et productive pour elle au débat imminent sur la révision de la Constitution. La grande coalition de l’opposition n’est toujours pas prête à prendre de l’avance sur le temps et semble renouer avec la politique de la chaise vide au parlement et le vain espoir fondé sur une intervention d’une Cour sans recours.

La sortie télévisée de Kangni Bruno n’a pas convaincu et a juste confirmé que l’Un n’a toujours pas fait le lien entre l’action passive et la passivité active. Le rêve continue à l’Un. Venir défendre, dans une démarche très bancale l’appartenance de la Rb à l’Un, alors même que les actes nous édifient mieux sur la question, donne raison à ceux qui évoquent sans équivoque que l’Union ne saurait exister sans la Renaissance du Bénin. Toutefois l’on veut croire que l’opposition s’auto disciplinera pour nourrir les grands débats qui se profilent à l’horizon, afin de nous éviter cette fois-ci le chaos des idées. De toute évidence, la mouvance semble plus réaliste et d’ici là, les ministres seront envoyés dans les fins contrés du pays pour aller expliquer aux populations à la base le concept de la refondation et la vision du chef de l’Etat pour ce quinquennat et probablement pour celui à venir. De grâce, l’Un n’évoquera pas, une fois encore, le gaspillage des ressources de l’Etat! Il faut une alternative dans les stratégies politiques de l’Un. «Jacob descend, la terre n’est pas en haut», a dit les saintes écritures. Vivement que les leaders de ce regroupement politique modernisent leur approche de gestion de la chose politique.