La Nouvelle Tribune

Hémicycle: 5 groupes parlementaires constitués dont 1 de l’opposition

Espace membre

Réunis le vendredi dernier en séance plénière, les députés de la 6è législature ont examiné le seul point inscrit à l’ordre du jour. Il s’agit de la mise en place des différents groupes parlementaires. Tous les camps politiques n’ont pu déposer la liste des membres constitutifs de leur groupe parlementaire.

Seuls quatre groupes parlementaires de la majorité parlementaire ont été constitués et un seul de l’opposition plus précisément celle de la Renaissance du Bénin qui est intervenue en dernier lieu. A l’ouverture de la séance, le président de l’Assemblée nationale Mathurin Nago a demandé à ses collègues, pour ceux qui sont prêts, de venir rendre public devant l’assemblée la déclaration de constitution de leur groupe parlementaire. Les premiers groupes parlementaires constitués étaient ceux de la mouvance. Ainsi, à tour de rôle, les députés Takpara Daouda , Rachidi Gbadamassi, Sofiath Shannou et Justin Agbodjèté étaient venus au pupitre pour lire la déclaration de constitution de leur groupe parlementaire dont chacun a pris la présidence. C’est ainsi que le député Fcbe Rachidi Gbadamassi préside désormais le groupe parlementaire « Refondation et Progrès », son collègue des Fcbe Daouda Takpara préside le groupe parlementaire « Umpp Unité-solidarité-Progrès », le député fcbe Sofiath Shanou préside elle le groupe parlementaire « Refondation, Paix et développement » et enfin le député Justin Agbodjèté de l’UB préside quant à lui le groupe parlementaire « Refondation et Emergence ». Par contre, le groupe des députés de la Renaissance du Béni n (Rb) qui s’est désolidarisé de l’Union fait la Nation, a finalement rendu publique sa déclaration et ceci après de très longues tractations dans les couloirs de l’hémicycle. Leur groupe parlementaire dénommé « Nation et Développement » composé des neuf députés Rb élus sur la liste de l’UN est présidé par la présidente Rosine Vieyra Soglo. Il faut signaler que la constitution de ce dernier groupe parlementaire est intervenue à la suite d’une suspension après la mise en place des quatre groupes parlementaires de la mouvance. Il reste encore 24 députés qui ne se sont pas constitués en groupe parlementaire, en l’occurrence les députés de l’UN, surtout du Prd, du Psd, du Madep, de Force Clé et les 2 députés de la liste G13-Baobab et le député Issa Salifou de la liste Force Espoir-Upr. Comme le reste des groupes parlementaires de l’opposition ne se sont pas fait annoncer, le président Nago a suspendu la séance et a donné rendez-vous à ses collègues pour ce jour.

Les cinq groupes parlementaires et leur déclaration politique

1-GROUPE PARLEMENTAIRE UMPP-‘’UNITE-SOLIDARITE-PROGRES’’

DECLARATION POLITIQUE

Solidaires au cœur de la vie politique béninoise, fidèles à l’esprit
comme à la lettre de la constitution du 11 décembre 1990 et unis
autour du Docteur Boni YAYI, Président de la République, élu le 13
mars 2011, les députés soussignés constituent, par la présente
déclaration, un groupe parlementaire dénommé :
UMPP-Unité-Solidarité-Progrès dont la présidence est confiée à votre
serviteur, TAKPARA Daouda.
Plus que jamais attachés aux valeurs qui devraient fonder notre
République : le travail, la responsabilité, la fraternité et la
solidarité, l’autorité, la morale, l’éthique, la gouvernance concertée
et la grandeur du Bénin, ils abordent cette nouvelle législature, la
sixième de notre pays, avec la ferme volonté d’agir au plus près des
préoccupations quotidiennes de tous leurs concitoyens. Ils entendent
donner, par leurs actions parlementaires une traduction concrète aux
engagements pris devant les béninois lors des campagnes
présidentielles et législatives.
Ils confirment ainsi leur totale adhésion à la vision et aux
orientations stratégiques pour le développement et la réduction de la
pauvreté par la croissance de même qu’aux actions salutaires en cours
depuis avril 2006 sous la direction du Président de la République, le
Docteur Boni YAYI et qui visent à faire du Bénin une nation
émergente.
C’est donc vrai, les députés signataires font leurs les aspirations
profondes et légitimes au progrès de notre peuple et s’engagent à
soutenir et à apporter leur franche contribution à toute initiative et
travail parlementaires s’inscrivant dans ce noble et ambitieux
objectif qui participe de l’épanouissement de chacun et de tous.
Partenaires loyaux de la majorité présidentielle, ils sont déterminés
à être force de propositions au sein de la majorité, pour apporter
leur soutien au Président de la République dans sa volonté de
rassembler et de mettre en place les réformes profondes dont le pays a
besoin.
Dans ce cadre les députés signataires entendent :
-    Agir pour construire une démocratie moderne, respectueuse des
institutions de la république, de l’autorité et du mérite,
-    Participer à la réconciliation de l’économie avec la solidarité par
le relèvement des défis majeurs du 21ième siècle en mettant le
développement durable au cœur des politiques publiques,
-    Contribuer à moderniser la vie politique de notre pays,
-    Travailler pour assainir le climat social,
-    Etre de cœur et de raison pour défendre notre modèle de société et
notre prospérité.
Pour rester lui-même, notre pays a besoin de changements profonds,
unis autour du Président de la République, Boni YAYI, et de son
gouvernement, voilà le sens que les députés du groupe parlementaire
UMPP-Unité-Solidarité- Progrès entendent donner à leur action pour les
cinq années qui viennent.
Enfin UMPP-Unité-Solidarité-Progrès se déclare ouvert à tout député
qui épouse les principes, valeurs et vision susvisés

Fait à Porto-Novo, le 27 mai 2011

LISTE DES DEPUTES SIGNATAIRES   
1    ABIMBOLA B. Jean Michel H.   
2    ASSOGBA Abraoua   
3    AZANAI Candide A. M.   
4    BONI TESSI Adam   
5    ESSOU Noudokpo Pascal   
6    GNONLONFOUN Isidore   
7    ISSA Azizou   
8    LAFIA Sacca   
9    MONHOUSSOU Moussou   
10    OROU SE Guéné   
11    SOULE Sabi Moussa   
12    TAKPARA Daouda : Président
13    ZACHARIE Chabi Félicien

2-GROUPE PARLEMENTAIRE « REFONDATION ET PROGRES »

DECLARATION POLITIQUE

Confiant en l’avenir de notre pays et de l’engagement de notre
vaillant peuple à affronter les épreuves de toutes natures et à
relever les défis d’où qu’ils viennent, nous députés soussignés
décidons de nous constituer en groupe parlementaire sous la
dénomination de « Refondation et Progrès » présidé par l’honorable
Rachidi Gbadamassi.
Plus que jamais attachés aux valeurs qui fondent notre projet : le
travail, l’encouragement donné à l’initiative et à la responsabilité,
l’autorité, la fraternité et la grandeur du Bénin, nous abordons cette
nouvelle législature avec la ferme volonté d’agir au plus près des
préoccupations quotidiennes de tous nos concitoyens.
En effet, tous unis autour du Président de la République réélu le 13
mars 2011 dans un scrutin historique, dont l’épilogue s’est joué en un
seul tour par un K.O mémorable qui restera gravé dans les annales de
l’histoire politique de notre pays, à travers lequel le peuple
béninois a renouvelé sa confiance en un homme, à sa vision pour le
devenir de ce pays, nous réaffirmons d’emblée notre appartenance à la
mouvance présidentielle au sein de notre auguste Assemblée Nationale.

REFONDATION
La constitution du 11 décembre 1990 qui régit les institutions, les
libertés et les droits dans notre pays depuis 21 ans sans
discontinuité au sortir de la Conférence nationale de Février 1990,
constitue un socle, un bouclier contre les errances politiques et les
aventurismes de toutes sortes. 21 ans , c’est l’âge de la pleine
maturité, auquel on s’arrête pour opérer de nouveaux choix
déterminants pour la vie. En 21 ans d’application, notre Constitution
a montré ses atouts et ses insuffisances qui méritent d’êtres revus,
corrigés ou réajustés. De nombreux spécialistes de droits
constitutionnel se sont penchés sur la question, une commission
spéciale en a évalué les forces et les faiblesses et proposé des axes
de réforme, il est donc temps de s’arrêter et de jeter un coup d’œil
dans le rétroviseur du parcours constitutionnel de notre pays en vue
de créer les bases de la consolidation de notre démocratie, pour que
vive le modèle béninois source d’inspiration pour nombre de pays de
notre cher et beau continent, l’Afrique.
Le groupe « Refondation et Progrès » s’engagera dans le combat pour
que la sixième législature de notre parlement  pose l’acte historique
de la Refondation de notre république afin de permettre à notre pays
de faire face aux défis de ce 21ème siècle, qui est celui du triomphe
planétaire des libertés, de la démocratie et des droits de l’homme.

PROGRES
Les sociétés humaines depuis leur avènement sont marqués par des
contradictions entre forces conservatrices et forces de changement,
dont il faut chercher les compromis nécessaires, afin de donner sa
chance au Progrès de se réaliser dans le sens de l’amélioration
continue du bien-être pour le plus grand nombre des vivants. La
politique de l’émergence entamée depuis 2006 dans notre pays apparaît
comme la poursuite  de cette quête quotidienne et inexorable de notre
peuple pour son avancement dans la voie de la satisfaction de ses
besoins vitaux et de la création des conditions infrastructurelles et
super structurelles pour son développement harmonieux et partagé.
Oui à l’émergence ! Répondons en chœur pour accompagner la politique
des grands chantiers, la politique améliorée de microcrédits aux
femmes qui devra être élargie aux plus pauvres en général sans
distinction de sexe et de sensibilité politique; oui pour le
renforcement de la politique de l’éducation primaire gratuite et de la
gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans et la prise
en charge des urgences obstétricales;
Mais pour maintenir et renforcer les acquis de ce progrès social, il
faut que notre peuple se mette véritablement au travail, qu’il
valorise l’effort et qu’il décourage le gain facile à travers ses lois
et ses règlements. Le droit de grève et certes garanti par la
constitution et les lois de notre pays, mais l’abus de ses usages
constitue un danger qui menace aussi bien les acquis du progrès social
défendus par ses acteurs que la stabilité sociale, institutionnelle et
politique de notre pays. N’est-il pas opportun de revisiter la
question du travail dans notre pays par un toilettage des lois, afin
que les droits sociaux des usagers des services publics soient
garantis et protégés contre l’abus des prestataires de ces services ?
C’est à ce prix que le progrès sera durable et ses fruits
véritablement partagés, c’est également à ce prix que le Bénin
répondra présent au rendez-vous de 2015 pour la réalisation des
objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

L’ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES

Si le travail est une condition sine qua non du progrès, les
investissements en constituent le moteur dans les économies
contemporaines. Or, il n’y a pas d’investisseurs là où des conditions
minimales de transparence des procédures, de sécurité des personnes et
de biens, et de faciliter dans l’accomplissement des formalités
diverses ne sont pas garanties. Il faut créer les conditions de
l’épanouissement continu de l’initiative privée en abaissant les
barrières juridico-légales et administratives, les entraves humaines à
la promotion d’un environnement sain pour les affaires dans notre
pays.
Le groupe parlementaire « Refondation et Progrès » s’engage alors à
accompagner le gouvernement dans sa politique d’assainissement de
l’environnement des affaires mais aussi à l’interpeller sans cesse sur
les déviances qui pourraient apparaître. D’où la nécessité de
promouvoir un cadre légal adéquat pour lutter contre la corruption,
l’enrichissement illicite et l’impunité.
Pour cela, nous disons NON A LA PRESCRIPTION DES CRIMES ECONOMIQUES !

LE LABEL BENIN
Chers collègues,
Le Bénin n’est ni un pays minier, ni un pays à sources intarissables
de revenus. Pour exister et rayonner, le Bénin devra être un pays
d’imagination, un pays de référence pour des valeurs positives. Notre
richesse, c’est notre modèle de démocratie, de stabilité et
d’équilibre. Notre richesse, c’est notre image dans le monde. Nous
devons prendre conscience de sa fragilité et de la nécessité de sa
préservation comme une stratégie politique. C’est pourquoi, le groupe
« Refondation et Progrès » propose un moratoire total sur la campagne
de discrédit de l’image de notre pays dans les médias et sur internet
à des fins purement politiciennes.
Nous souhaiterions également une politique offensive en direction de
la diaspora béninoise pour qu’elle s’implique davantage dans la vie
sociale, économique et politique de notre pays. Il est souhaitable
dans le cadre de refondation, d’envisager leur représentation au sein
de notre Assemblée nationale, qui est aussi la leur.
Vive la refondation de la République !
Vive la démocratie !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

Ont signé:
1- GBADAMASSI Rachidi: Président
2- ADAM BAGRI Moumouni
3- Ahinnou Hounsouvi
4- BANI Samari
5- DANGNON Michel Victor
6- GONROUDOBOU Orou Deke
7- KEKE AHOLOU Hélène
8- LAOUROU Grégoire
9- OKOUNLOLA BIAOU Akambi André
10- SAGUI YOTTO Waro Justin
11- SOUMANOU Fousséni
12- TOSSOU Emile

3-GROUPE PARLEMENTAIRE « REFONDATION , PAIX et DEVELOPPEMENT »

DECLARATION POLITIQUE

Acteurs attentifs de la vie politique béninoise, les députés
soussignés constituent par la présente déclaration, un groupe
parlementaire dénommé: Refondation - Paix - Développement dont la
présidente est votre serviteur: SHANOU AROUNA Sofiath Modjisola
Sachant que sur la base de la constitution du 11 décembre 1990, notre
pays développement l’expérience d’une démocratie pluraliste intégrale
marquée par:
- Des libertés d’opinion, de pensées, d’associations et de croyances
religieuses et philosophiques;
- Un fonctionnement régulier des institutions de la République et une
organisation pacifique de l’alternance au pouvoir
- Conscient de la nécessité historique et l’urgence profonde de
l’adhésion à la vision, la philosophie et la politique du changement;
- Fortement attachés à la vision  et aux options politiques du
Président Boni Yayi qui vise notamment à faire du Bénin un pays
émergent de grandes vertus où la démocratie rime avec la prospérité
économique et le progrès social;
Décidons de rende publique la déclaration politique dont la teneur suit.
Après un premier quinquennat fait de tous les soubresauts, le peuple
béninois vient d’accorder au Docteur Boni YAYI un nouveau mandat de 5
ans à travers sa brillante réélection à la tête de notre pays.
Le même peuple a confirmé avec ferveur son, désir de voir le Président
Boni YAYI poursuivre son projet de société auquel il a adhéré depuis
plusieurs années en lui accordant une majorité significative à l’issue
de la dernière élection législative.
Les députés signataires de la présente déclaration, pour rester en
harmonie avec les aspirations et attentes de leurs mandants se donnent
pour mission de mener une vie parlementaire active.
Dans ce cadre, ils entendent:
- Agir pour construire une démocratie moderne, respectueuse des
institutions de la République, de l’autorité  et du mérite;
- Participer à la réconciliation de l’économie avec la solidarité par
le relèvement des défis majeurs du 21ème siècle en mettant le
développement durable au cœur des politiques publiques;
- Contribuer à moderniser la vie politique de notre pays;
- Travailler pour assainir le climat social;
- Être de cœur et de raison pour défendre notre modèle de société et
notre prospérité;
- Initier des propositions de loi qui privilégient les intérêts
majeurs de notre peuple;
- combattre sans désemparer la mal-gouvernance, la corruption,
l’affairisme au sommet de l’Etat et l’incivisme à tous les niveaux.
Chers collègues, le groupe parlementaire Refondation-Paix -Développement restera de même actif dans le contrôle de l’action
gouvernementale pour faire en sorte que la gestion des ressources de
l’Etat et la conduite de l’action gouvernementale soient portées aux
débats utiles et constructives de la représentation nationale.
Mesdames et Messieurs, chers collègues, le groupe parlementaire
Refondation Paix-Développement se déclare ouvert à tous députés
qui épousent les principes, valeurs et visions sus-précisés.
Vive la VIème législature !
Vive la démocratie !
Vive le Bénin !
Je vous remercie


Ont signé:
1- Abiola A. François
2- AKE Natondé
3- Bako Arifari Nassirou
4- Schanou Arouna Sofiatou Modjisola : Présidente
5- Fagnon Kotchami Nicaise
6- Gobi Bado
7- Kassa Dahoga Barthélémy
8- Kora Gounou Zimé
9- Nago Coffi Mathurin
10- Prudencio Claudine
11- Sounton Martial
12- Tchobo valère
13- Dayori Antoine

4-DECLARATION DE CONSTITUTION DE GROUPE PARLEMENTAIRE « REFONDATION ET EMERGENCE »

DECLARATION POLITIQUE

La Conférence des Forces Vives de la Nation, tenue au Bénin du 19 au
28 février 1990 a instauré dans notre pays, une nouvelle ère de
renouveau démocratique. Cette ère est marquée par le pluralisme
politique, la séparation des pouvoirs, l’alternance au pouvoir à
travers l’organisation régulière d’élections libres, démocratiques et
transparente et le respect des libertés.
Dans ce concert, l’Assemblée nationale jour un rôle important.
Elle ne doit être, ni un lieu de distraction, ni un organe de blocage
du fonctionnement normal des institutions de la République prévues par
la constitution du 11 décembre 1990.
La réélection du Docteur Boni YAYI à la magistrature suprême de notre
pays, le Bénin, offre à nos laborieuses populations, une nouvelle
raison d’espérer de meilleures conditions de vie et de travail.
C’est dans ces conditions que nous, signataires de la présente
déclaration, avons décidé de nous constituer en Groupe Parlementaire.
Ce groupe parlementaire dénommé « Refondation et Emergence » est
dirigé par l’Honorable Justin Agbodjèté.
Le groupe parlementaire « Refondation et Emergence » est de la
majorité présidentielle. Il soutient le programme de refondation du
Président de la République, en tenant grand compte des intérêts
supérieurs de la nation et des attentes de développement équilibré de
toutes les régions de notre chère et commune patrie, le Bénin.
Je vous remercie.

Ont signé :
1 - AGBODJETE Hounsa Justin : Président
2- Atchadé Nourénou
3- Bio Kansi Boni Gansè
4- De Souza Yayi Chantal
5- Gbahoungba David
6- Houngnibo K. Lucien
7- Kindjanhoundé Zéphirin
8- Mama DébourouDjibril
9- N’da Kouagou Eric
10- Chabi Sika Karimou
11- Soussia Théophile
12- Yorou G. Gaston

5-GROUPE PARLEMENTAIRE : NATION ET DEVELOPPEMENT

1- Rosine Soglo: Présidente
2- Bada Georges
3- Soglo Léhady
4- Quenum Epiphane
5- Ahanhanzo Glèlè Blaise
6- Atrokpo Luc
7- Yèhouétomè Boniface
8- Houangni Parfait
9- Camarou Mohamed Ali