La Nouvelle Tribune

Projet de « Abakke’s Foundation »

Espace membre

Construire des orphelinats dotés d’écoles et de cliniques
L’ambition est noble. Mme Abaké  Assongba, une béninoise  résidant aux Etats-Unis et son époux, Anthony DeRosa, de nationale américaine, nourrissent  depuis peu  l’intention  de construire des orphelinats dotés  d’écoles  et de centres de  santé  dans certaines localités du Sud, du Centre et du Nord-Bénin.

Ainsi, les enfants qui y seront admis, pourront suivre  les cours  et se faire soigner  sur place chaque fois qu’ils auront un problème de santé.  Et quand ils obtiendront le Baccalauréat,  il leur  sera également offert  des bourses pour aller poursuivre les études aux Etats-Unis. «Nous allons aussi  construire gracieusement des maisons pré-faites avec système d’énergie solaire aux personnes qui sont accablées par la pauvreté. En plus, nous avons un projet d’électrification de toute l’Afrique à base d’ordure ménagère et des végétaux. L’étude de faisabilité a été déjà faite et nous avons de nombreux chefs d’Etat acquis à cette cause » informe  Mme Abaké, présidente d’une organisation non gouvernementale dénommée «  Abaké’s Foundation»,   créée  en 2005 aux Etats-Unis. Pour elle,   le principal objectif de  cette Ong est d’aider  les personnes  en situation  difficile à s’épanouir. Mais la  création de « Abaké’s Foundation » aura été favorisée par un contexte purement américain. «C’est à partir du principe  qu’aux Etats-Unis, nous prenons  tout comme don, comme si c’est une obligation  de vie » explique la présidente. Mais  la mère  de famille qu’elle était,  aura aussi beaucoup contribué  à  faire germer   l’idée de faire construire des orphelinats en terre béninoise. « C’est surtout l’année dernière quand mon fils est né, que  j’ai vraiment senti la nécessité   d’asseoir cette idée. En fait, je me suis rendu compte  de combien  il est coûteux d’élever  un enfant. Nous, nous ne manquons de rien, cependant, il y a des milliers  de familles dans le monde qui manquent  du minimum, de quoi nourrir leurs  enfants »  observe-t-elle. D’où la décision  prise avec son mari américain de collecter  toutes sortes d’objets  et de consommables pour aller distribuer gratuitement  dans ces pays  où vivent  des personnes en situation difficile, notamment les orphelins. « Et comme des cas comme ça, existent au Bénin chez moi, nous avons pris alors la décision  de concentrer  la plupart de nos actions » déclare  Mme  Abaké Assongba.
Pour joindre l’acte à la parole, le couple vient de convoyer vers le pays un conteneur  de quarante (40) pieds remplis de  vêtements, fournitures scolaires, réfrigérateurs et autres, destinés aux enfants  déshérités et  orphelinats existants, notamment dans les localités comme Missérété, Sakété, Parakou et aussi dans certaines zones rurale du département du Zou. 

Christian Tchanou.