La Nouvelle Tribune

Hémicycle: Rachidi Gbadamassi demande de privilégier le consensus

Espace membre

Le processus de l’élection du bureau de la 6è législature vient d’être enclenché même si la séance plénière d’hier n’a pas pu consacrer cette élection. La doyenne d’âge Rosine Soglo, au cours de la plénière a jeté le pavé dans la marre en demandant à l’un des secrétaires de séance de rappeler la décision rendue par les sages de la Cour constitutionnelle le 08 janvier 2009 pour mettre fin au débat entretenu lors de la désignation des six représentants de l’Assemblée nationale au sein de la Haute cour de justice.

Pour l’honorable Rachidi Gbadamassi, ce débat est mal placé et ce n’est pas le moment idéal de rappeler cette décision. Selon sa déclaration, la doyenne d’âge doit rechercher le consensus au sein de tous les groupes et privilégier le dialogue constant. Le député de Parakou menace enfin que si cette voie n’est pas privilégiée, l’opposition risque de tout perdre au cours de l’élection des membres du bureau de la 6è législature. Il rassure enfin que rien ne peut dissocier les députés élus sur la liste Fcbe et ceux qui sont acquis aux idéaux du changement et de son chef. Il se fait le porte-parole de ses collègues de la mouvance en affirmant qu’ils sont tous sereins. Quant à l’honorable Léhady Soglo interrogé par rapport à la séance d’hier, il apporte des clarifications par rapport à la sérénité qui a prévalu tout au long de la journée ainsi que des concertations qui ont eu lieu entre la doyenne d’âge et les représentants de toutes les listes de partis ou d’alliances de partis afin d’avoir une 6è législature apaisée et plus proche de la résolutions des problèmes qui se posent au sein des populations. Pour lui, il s’agit de trouver la meilleure formule pour mettre en place un bureau consensuel. Mais en ce qui concerne le rappel de la décision Dcc 09-002 du 08 janvier 2009 par la doyenne d’âge, il affirme que c’est tout à fait normal puisque cela participe de la recherche du consensus qui est avancé. Il faut dire que face à cette situation, les positions sont variées et on attend d’en connaître les derniers  développements les heures et jours à venir.