La Nouvelle Tribune

Christine Ouinsavi explique les réformes du Cepe et rassure les candidats

Espace membre

A quelques jours des examens du Cepe, le ministre de l’enseignement maternel et primaire Christine Ouinsavi entourée pour la circonstance des membres de son cabinet tels que le directeur de cabinet, le directeur adjoint de cabinet, le directeur des examens et concours (Dec), le directeur de l’enseignement maternel et primaire, le conseiller technique juridique et autres, a partagé le samedi dernier à l’Hôtel « Le Relais» à Porto-novo, un dîner avec les professionnels des médias.
L’objectif de cette rencontre est de mettre au même niveau d’informations les journalistes par rapport aux nouvelles réformes entreprises dans le cadre de l’examen du Cepe, le nouveau système d’évaluation et les intérêts majeurs pour les candidats à cet examen. D’entrée, le ministre Christine Ouinsavi a remercié les professionnels des médias pour avoir répondu massivement à son invitation. Selon ses propos, le pays traverse une période de changement et le  secteur de l’enseignement n’est pas épargné. Et par rapport à l’examen du Cepe, elle dira que beaucoup de coins d’ombre persistent toujours malgré les multiples sensibilisations et informations relayées. Christine Ouinsavi dira que les nouvelles réformes au Cepe ne sont pas appliquées seulement au Bénin mais dans la sous région. Selon elle, c’est depuis 1993 que ces réformes sont expérimentées. Pour ce faire, elle a demandé aux candidats de ne pas paniquer. D’autres sujets relatifs au Cepe ont été évoqués tels que l’approche par compétence, la méthode d’évaluation, la maîtrise minimale et l’épreuve sportive de grimper tirée au sort un mois avant le déroulement de l’examen. Le ministre Christine Ouinsavi apportera plus d’éclaircissement à ces termes techniques. Toutefois selon elle, il n’y a jamais eu de note 12 sur 20 pour être admis comme l’évoque des rumeurs, mais à en croire ses explications le terme  maîtrise minimale veut dire tout simplement que le candidat au Cepe doit satisfaire à 2/3 des questions posées. Au finish, si le candidat s’en sort avec une moyenne de 10 sur 20, il est déclara admis. Pour ce qui est de l’épreuve sportive de grimper qui suscite beaucoup de polémiques, le Memp a rassuré que toutes les dispositions sont prises dans tous les centres d’examen afin que tout se déroule dans de bonnes conditions. Pour finir, elle a exhorté les parents d’élèves à ne pas paniquer. Par rapport aux rumeurs de report du Cepe, Christine Ouinsavi a confirmé que la date de l’examen du Cepe est fixée au 16 juin 2008. D’autres cadres techniques du Memp tel que le directeur de l’enseignement maternel et primaire ont expliqué de long en large ces réformes. Des questions pertinentes ont été posées par les professionnels des médias afin d’élargir leur champ de compréhension par rapport à l’examen du Cepe.

Ismail Kèko