La Nouvelle Tribune

Forum Vérité et sursaut patriotique: une rencontre pour rien

Espace membre

Annoncé par le Chef de l’Etat lors de sa prestation de service, le forum Vérité et sursaut patriotique se tiendra le mercredi 04 mai prochain. Si on ne peut douter de l’opportunité de cette rencontre pour l’avenir de notre pays, il y a fort à parier qu’elle ne peut produire de bons résultats au regard de la période où elle se tient, de son contenu et de la personne de son initiateur.

Rien ne sert de courir, il faut partir. Ce proverbe français, les organisateurs de ce forum devaient l’avoir lu une seule fois ou au moins l’avoir entendu et enseigné. Ils devaient donc savoir qu’il faut un temps pour chaque chose, comme on le dit souvent dans le langage trivial. En effet, si l’opportunité de ce forum est indiscutable, il n’en est pas autant pour la période choisie pour son organisation. Il se tient trois jours après les élections législatives et  plus d’un mois après l’élection présidentielle du 13 mars. Le béninois lambda sait que les choses ne se sont pas bien passées comme on l’a souhaité et qu’il y un malaise profond dans le pays. Les organisateurs de ce forum ne peuvent donc ignorer, à moins qu’ils aient une autre idée derrière la tête, que notre pays est sorti de ses élections plus divisé. Ils ne peuvent non plus faire fi de l’angoisse et de l’affolement général dans lequel les béninois vivent depuis le début des élections. Et c’est çà peine qu’on sort de cette période difficile que ce forum si important est lancé. Il y a une question à se poser et à laquelle l’initiateur de ce forum devait trouver réponse. Le défi du sursaut patriotique est-il plus important que celui de la paix ? Au regard de ce qui s’est passé ces derniers jours dans le pays, maints béninois ont compris qu’il y avait des menaces réelles sur la paix. Il est donc impérieux à maints égards de chercher à stabiliser le pays. Ce que ce forum ne semble pas prendre en compte. Selon les déclarations du professeur Albert Tévoédjrè, il permettra de recueillir les aspirations et les souhaits des couches sociales pour notre pays. La recherche de la paix passe par un dialogue franc avec tous les acteurs politiques, surtout ceux qui se sentent les plus brimés. Malheureusement, on sent une velléité d’exclusion des organisateurs. Aucun membre de l’opposition ne fait partie du comité d’organisation. Mieux, mêmes ceux qui sont associés n’ont pas contribué à la préparation et donc à la rédaction des documents du forum. L’autre hic de ce forum, c’est la personne de son initiateur Albert Tévoédjrè. Agitateur d’idées hors pair, le médiateur de la république est un homme friand de ces forums.  Seulement, plusieurs hommes politiques ont des griefs contre lui, surtout ceux de l’opposition actuelle qui l’indexe comme la main invisible derrière le hold up électoral du 13 mars.  Aux affaires depuis 1960 Tévoédjrè passe aux yeux de la jeunesse comme un vieillard boulimique qui ne veut pas laisser la place aux jeunes.  Pendant qu’il se tape un salaire mirobolant de plusieurs millions, des milliers de jeunes sont dans le chômage. Le sursaut patriotique est-il possible si la république privilégie certains et laissent d’autres dans le dénuement ? Enfin, le financement de ce machin. Des centaines de millions qui, selon nos sources, seraient versés par l’Etat. Ceci pose un problème de priorité dans un pays où des millions de jeunes sont dans le chômage. Au point où on se demande si Tévoédjrè n’est mû par des intérêts mercantiles.