La Nouvelle Tribune

Succession de Dober à la mairie de Porto-Novo

Espace membre

Me Adrien Houngbédji impose de force Moukaram Océni
Le successeur de Bernard Dossou est connu, il a pour nom Moukaram Océni. C’est la décision qui émane de la réunion de crise tenue le week-end dernier chez Me Adrien Houngbédji à Porto-novo. Mais selon certaines sources, ce choix continue de susciter de vives polémiques dans le rang des nouveaux conseillers et certains menacent d’aller contre cette décision du leader des tchoco choco.

Le prochain maire de la ville de Porto-novo est désormais connu sous réserve d’éventuelles rebellions qui se trament au sein des nouveaux conseillers élus dans la capitale. Il s’agit du jeune Moukaram Océni élu dans le 4è arrondissement de la ville de Porto-novo. Son choix a été confirmé le week-end dernier lors d’une réunion de crise convoquée au domicile du président du parti du renouveau démocratique ( Prd). Etaient invités tous les 28 nouveaux conseillers élus sur la liste du Prd à Porto-novo, les membres du bureau politique du Prd, les anciens conseillers, les responsables à divers niveaux du parti. Ce fut une rencontre houleuse, de révélations et de vérité. Puisque, on se rappelle qu’à l’annonce du choix du jeune Moukaram Océni pour succéder à Bernard Dossou à la tête de la mairie de Porto-novo, beaucoup de voix se sont élevées pour contester cette décision du président du parti, même des membres du bureau politique du Prd n’étaient pas preneurs. Des rumeurs persistantes avaient même fait état de ce que cette décision ne sera pas respectée sur le terrain lors de l’élection du prochain maire de Porto-Novo. Le week-end dernier, ce fut une occasion pour le leader des tchoco choco de rencontrer ses poulains et leur faire part, directement de son choix et les raisons qui l’ont motivé. Mais malgré ce choix, des conseillers ont exprimé leur désapprobation et leur indignation face à ce choix. Le président du Prd n’a pas manqué de cracher la vérité et les coups bas qui se trament dans son dos pour aller contre sa décision. Même les alliances contre nature qui s’orchestrent avec des conseillers Fcbe élus à Porto-novo ont été mis à nu par ce dernier. Finalement, selon les dernières informations, c’est toujours Moukaram Océni qui a été imposé aux militants du Prd dans la capitale. Conscient de ce que  cette décision pourrait ne pas être respectée par ses militants sur le terrain le jour du vote, à en croire des sources proches de cette réunion,  Me Adrien Houngbédji aurait même refusé l’option de prendre des procurations chez ses conseillers. Il leur a intimé l’ordre de jouer la carte de fidélité et selon leur conscience et leur militantisme. Mais jusque-là, malgré les injonctions du président du parti, on se demande si les nouveaux conseillers respecteront à la lettre les consignes données par leur chef.

Ismail Kèko