La Nouvelle Tribune

Organisation d’un forum national de vérité et de sursaut patriotique

Espace membre

Albert Tévoédjrè et Koukpaki présentent les grandes lignes de l’évènement
Du 04 au 06 mai 2011 à Cotonou sera organisé un forum national de vérité et de sursaut patriotique. Les membres du comité d’organisation ayant à sa tête le médiateur de la Présidence et le ministre d’Etat Pascal Koukpaki ont présenté le vendredi dernier au siège de la médiation, à Porto-Novo les grandes lignes des dispositions organisationnelles de ce forum.

Lors de son investiture à Porto-Novo, le chef de l’Etat a évoqué l’organisation après les élections législatives d’un forum national de vérité et de sursaut patriotique. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, le médiateur de la République Albert Tévoédjrè et le ministre d’Etat Pascal Irené Koukpaki associés à d’autres personnalités comme le Haut commissaire à la gouvernance concertée Moise Mensah, l’ex ministre Kamarou Fassassi, l’ancien Dob Alexandre Ladikpo, le président de la Haac Théophile Nata, Valentin Agon et bien d’autres, auront la lourde tâche d’organiser ce forum national de vérité et de sursaut patriotique. C’est pour cette raison qu’il a été organisé le vendredi dernier au siège du Médiateur de la République à Porto-Novo une conférence de presse pour présenter le projet et ses grandes lignes. Ce n’est pas à but politicien mais il s’agit pour les béninois de dire ce qu’ils ne veulent plus, ce qu’ils souffrent de voir dans les dysfonctionnements des institutions, les recommandations qu’ils privilégient afin d’aboutir à des recommandations qui peuvent servir. Il poursuit en disant qu’il s’agira de s’appuyer sur le projet de société présenté par le gouvernement pour avoir une meilleure gouvernance, de dire aux partenaires techniques et financiers ce qui ne les arrange pas dans la manière dont les institutions fonctionnement. Selon les explications du médiateur, les dates du 04 au 06 mai 2011 choisies ne sont pas innocentes puisque ce serait après les élections législatives et avant la formation du nouveau gouvernement de Boni Yayi. « Nous sommes prêts à relever ce défi et rassurez-vous que c’est quelque chose de concret » a-t-il ajouté. Le médiateur de la République sera appuyé dans ses propos par le ministre d’Etat Koukpaki qui a précisé que le chef de l’Etat a évoqué la question de la gouvernance à quatre étapes publique, notamment le samedi 14 août 2010 au palais des congrès où il a relevé quelques dysfonctionnements dans la conduite des affaires publiques, le samedi 29 janvier 2011 au stade de l’amitié lors de son discours d’investiture de candidat où il a évoqué la nécessité de restaurer la gouvernance dans notre pays, également lors de la diffusion de son projet de société où il a diffusé quelques chapitres liés à la gouvernance, ce qui lui a permis de proposer des réformes administratives, politiques et économiques. Et enfin le mercredi 06 avril 2011 lors de son investiture à Porto-Novo où il a aussi évoqué la question de la gouvernance. Pour lui le Bénin ne doit pas rester en marge de l’évolution du monde. Pour finir, il dit qu’on attend de ce forum des recommandations dont la mise en œuvre se fera de façon spécifique pour qu’on n’ait pas le sentiment que c’est un forum de plus. Rappelons que le thème principal de ce forum national est «quelle gouvernance pour un Bénin nouveau?».