La Nouvelle Tribune

Déclaration des centrales syndicales: célébration du rejet de la victoire de Yayi le 06 avril prochain

Espace membre

Les centrales syndicales décrètent le 06 avril 2011 journée du rejet de la réélection de Boni  Yayi. A l’issue de la célébration, elles investiront le comité de  combat   et des peuples pour : « chasser le tyran Boni Yayi » du pouvoir. Aussi, les centrales syndicales déclenchent-elles dès le mardi prochain une grève générale de protestation contre l’élection présidentielle de 2011.Cette  décision a été  rendue publique le mardi dernier à l’issue du meeting organisé à la bourse du travail.

pLes centrales syndicales dans leur déclaration conjointe ont souligné que les résultats de l’élection du 13 mars  dernier ne peuvent qu’être nuls et non avenus au  regard de la  conjonction d’intérêt entre la cour constitutionnelle, la Cena et la Cps/ Lépi. La  déclaration met la fraude invoquée  plutôt  sous  le coup des présidents  de ces différentes  institutions. De même, les syndicalistes ont décrété à juste titre cette journée  à cause de la répression perpétrée par les politiciens sur les militants de l’opposition et autres organisations  de la société civile  manifestant contre ce qu’ils appellent le hold up électoral. Les centrales ont indiqué que pour toutes les institutions impliquées dans le processus électoral, les recours  contre les fraudes ne constituent que des formalités  qui n’aboutissent jamais à la correction des faits incriminés. Pour cela, les syndicalistes considère que les recours en annulation du scrutin du 13 mars 2011 ne constituent que des pavés  jetés  dans la marre. Les confédérations réunies ont invité les travailleurs à prendre massivement  part  à  la journée du rejet  de la célébration de la réélection de Yayi.