La Nouvelle Tribune

Dénonciations de faits graves à la Sbee

Espace membre

Où étaient passés les travailleurs ?
Depuis onze mois selon les propres affirmations des responsables du Syndicat des travailleurs de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), la centrale de fabrication de poteaux électriques est fermée. Et pour cause ! La société ne serait plus financièrement capable de la ravitailler en matériaux et en fournitures nécessaires.

En revanche, elle s’engage à payer l’activité de cette unité auprès de sociétés privées créées selon les travailleurs à la suite de la fermeture de son unité. Aussi les travailleurs de la Sbee sont-ils régulièrement depuis des lustres victimes d’accidents souvent mortels de travail faute de matériels élémentaires de travail et de sécurité tels que des gants, des ceintures spéciales de sécurité et autres petits instruments devant les protéger. Ensemble avec la direction générale sous la plupart des anciens directeurs généraux, ils ont accueilli au sein de la société de nouveaux agents parfois recrutés en violation des normes et principes de recrutement en vigueur  dans leur entreprise. Tous ces faits pourtant graves et beaucoup d’autres encore gardés dans en secret se sont donc produits au grand dam de l’avenir de la société avec certainement la complicité des travailleurs. Puisqu’ils n’avaient jamais rien dénoncé de tel avant les récentes décisions malheureuses de licenciement d’agents. Vivement donc que de nouveaux licenciements interviennent pourrions-nous souhaiter afin que d’autres faits plus graves peut-être, soient portés à la connaissance de l’opinion et partant à la connaissance d’autorités compétentes d’en connaître et de prendre des sanctions.

Ludovic D. Guédénon