La Nouvelle Tribune

Pour régler la crise au sein du Prd à Porto-Novo

Espace membre

Houngbédji mène des négociations secrètes

Décidé à amener les conseillers nouvellement élus du Parti du renouveau démocratique (Prd) au conseil communal de Porto-Novo, à trouver un consensus autour d'un candidat au poste de maire, Me Adrien Houngbédji a entrepris depuis quelques jours des consultations secrètes et restreintes avec ces derniers.

En effet, suite à son désir d'imposer un Yoruba comme prochain maire de la ville des ''Ayinonvi'', certains conseillers dont les ambitions n'étaient pas cachées ont manifesté leur opposition catégorique à son choix. Et depuis, plus rien ne va au sein des conseillers arc-en-ciel. Craignant une crise grandeur nature comme ce fut le cas avec Kamarou Fassassi, Houngbédji s'est vu obligé de prendre son bâton de conciliateur. Selon des sources proches du parti, il n'hésite pas à aller au domicile des ''grogneurs'' aux fins de les raisonner. Ainsi, il y  a quelques jours, il a rencontré  une membre influente du parti, députée Prd à l'Assemblée et identifiée comme chef de fil d'un groupe décidé à ne faire aucune concession. Pour se faciliter la tâche, il a du recourir aux services de la meilleure amie de celle-ci. Néanmoins, dans l'entourage de Me Adrien Houngbédji, on chuchote qu'il n'est pas au bout de ses peines.  Et pourtant, on croyait ce parti épargné des soubresauts engendrés par les ambitions personnelles et égoïstes qui agitent souvent les clubs électoraux. Comment l'ancien premier ministre sans portefeuille va-t-il pouvoir canaliser les ardeurs pour que son parti n'éclate ? Surtout qu'ence moment, les propositions mirobolantes fleurissent à tous les coins de rue pour attirer les conseillers dans le camp adverse. Le plus grand mal qu'on puisse souhaiter à ce parti est de pourvoir parvenir à un consensus pour le développement de Porto-Novo, la capitale du Bénin.
Benoît Mètonou