La Nouvelle Tribune

Première session ordinaire 2011 au Ces: Huit dossiers dont trois auto-saisines inscrits

Espace membre

Les conseillers au Conseil économique et social (Ces) du Bénin se réunissent depuis ce lundi 28 février 2011 en session ordinaire au siège de l’institution à Cotonou. Et ce, pour un mois. C’est la première de l’année 2011 conformément aux dispositions de l’article 12 de la loi n° 92-010 du 16 juillet 1992 portant loi organique sur le Ces et l’article 36 du règlement intérieur, cités par le Président de l’organe, Nicolas Adagbè à l’ouverture.

Au cours de la session, ils se pencheront sur les suites données par le Président de la République aux études et avis du Ces. Plusieurs procès verbaux de séances seront adoptés ; le rapport d’activités du Président du Ces pour l’année 2010 aussi. Ils suivront plusieurs communications réparties en deux volets puis deux présentations respectivement relatives au programme Mca et à la création de l’université sans mur par le conseil des anciens doyens de la faculté des sciences agronomiques de l’université d’Abomey-Calavi.

 

Aussi, l’institution procédera-t-elle en commission, à l’étude de trois sujets d’auto saisine. Ce sont, « le secteur de l’informel au Bénin : problématique et perspectives de contribution à l’économie nationale », « la problématique du lotissement au Bénin » et « L’impacts des structures illégales de placement d’argent sur la vie socio-économique au Bénin».

Appel à la paix

Cette session intervenant dans un contexte national marqué par la campagne électoral pour la présidentielle, à l’ouverture, le président Nicolas Adagbè a saisi l’occasion pour lancer un appel à la paix. Il a exhorté “les dirigeants des partis politiques et leurs militants, les organisations de la société civile et tout le peuple à tout mettre en œuvre pour que ces élections présidentielles se déroulement dans la transparence et la paix”. C’est un message qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation ouverte depuis le 27 janvier 2011 par le l’institution et qui se poursuit sur l’ensemble du territoire national. L’objectif à en croire le Président, est d’entretenir les "compatriotes sur les dangers du fantasme et le devoir de tolérance afin qu’ils adoptent des comportements favorables à la paix durant tout le processus électoral".