La Nouvelle Tribune

Réintégration de Noudjènoumè et des exclus de la Lépi: le Pcb interpelle les acteurs politiques

Espace membre

Les inconditionnels du candidat du Parti communiste du Bénin à la présidentielle de 2011 viennent d’adresser une lettre ouverte aux acteurs politiques. Dans cette lettre, ils exigent la prise en compte des exclus du droit de vote et la réintégration de leur candidat. La lettre ouverte fait suite à l’invalidation de la candidature de celui que les militants du parti appellent «le candidat des travailleurs et des peuples», dont les deux recours introduits à la Cour sont rejetés. La cour les a jugés irrecevables au motif que la caution du candidat Philippe Noudjènoumè a été payée hors délai. En effet, pour les camarades de Noudjènoumè, ces décisions de la Cour, qui se serait substitué à la Céna, relèvent de la volonté délibérée d’écarter un candidat gênant. Ainsi, au cours de la campagne, la voix des travailleurs et du peuple ne peuvent résonner. Cette «situation préjudiciable pour la démocratie au Bénin est si grave, si critique qu’elle interpelle», selon eux, «tous les partis politiques, tous les candidats à l’élection présidentielle et autres confessions religieuses, tous les dignitaires, sages du pays». «La transparence et la crédibilité de l’élection ne sauraient être garanties avec l’exclusion du candidat du Pcb et la privation au plus du million de personnes de leur droit de vote», ont-ils ajouté. Ainsi la sortie de crise politique que connait actuellement le pays passe donc par la prise en compte de ces populations exclues du droit de vote et la réintégration de leur candidat Phillipe Noudjènoumè.