La Nouvelle Tribune

Conférence de presse de l’alliance Abt: Boni Yayi fait campagne avec les moyens de l’Etat

Espace membre

Bénin - La table ronde initiée par le président Zinsou pour l’organisation d’une élection apaisée, les provocations subies par Bio Tchané au cours de sa campagne et le ralliement de Dayori, tels les points abordés par Me Raymond Dossa et Guy Ossito Midiohouan lors du point de presse qui a eu lieu hier au siège de campagne de l’alliance Abt.

Quelques heures après les déclarations un peu douteuses de Yayi tendant à remettre en cause les points adoptés par consensus, le porte parole de l’alliance Abt se montre serein. Intervenant hier sur ce point, il a rassuré les uns et les autres que les deux points qui concernent l’audit de la Lepi et le vote d’une loi en procédure d’urgence pour prendre en compte les personnes oubliées par l’enrôlement ont été arrêtés par consensus. « Nous ne voulons pas tenir cas des réserves et des confusions », a-t-il déclaré. Encensant le porte-parole, le professeur Midiohouan a affirmé que le processus de réalisation de la Lepi est truffé de violations des textes. « La loi prescrit que la Lepi doit être validée par les partis politiques, l’affichage doit être faite, les cartes d’électeur qui devaient être distribuées pendant un bon moment ne le sont pas. La constitution oblige le Chef de l’Etat au respect de la constitution et des lois de la république ». Me Dossa est aussi revenu sur quelques aspects révélés par le président Amoussou lors de sa sortie politique du jeudi passé, en l’occurrence le gonflement des chiffres dans certaines communes du Bénin. Il a aussi fustigé les nombreux cas de sabotage de la campagne de Abt avec des tentatives de blocage des convois de campagne, la destruction des affiches et la perturbation des meetings de soutien. Enfin, il a dénoncé le Chef de l’Etat qui utilise les moyens de l’Etat pour faire sa campagne. « Le Chef de l’Etat fait campagne avec les moyens de l’Etat et nous ne voulons pas de ça », a-t-il dit pour conclure.