La Nouvelle Tribune

Tensions en vue à Sèmè-Kpodji: arrestation arbitraire de 3 militants de l’opposition

Espace membre

Bénin - La violence, la provocation et le refus de l’acceptation de l’autre s’invitent dangereusement dans la campagne pour l’élection présidentielle. Alors que les messages de paix circulent abondamment dans le pays, des esprits malins continuent de s’illustrer par la mauvaise habitude et la violence. Chose déplorable, c’est dans le rang des militants de la majorité présidentielle qu’on constate cette propension à l’agression et au refus de l’autre.

Chaque fois, ils ne manquent aucune occasion de se porter sur les lieux de meeting des autres candidats pour provoquer leurs militants. C’est ce qui s’est passé dimanche dernier à Ekpè dans la commune de Sèmè Kpodji. En plein meeting du mouvement des indépendants Alléluia, deux voyous ont fait irruption sur les lieux avec un mégaphone à la bouche pour troubler la rencontre en proférant des menaces à l’opposition et en faisant l’éloge de Yayi.  Une altercation est survenue entre les deux camps. Puis après la police est intervenu et a mis aux arrêts les opposants qui ont subi les préjudices des provocateurs. Depuis dimanche, ces trois membres de l’opposition sont gardés au commissariat injustement. A sèmè Kpodji, la tension est montée et les populations s’apprêtent à manifester leur mécontentement pour exiger la libération de leurs camarades arrêtés de façon arbitraire par le pouvoir.