La Nouvelle Tribune

Transmission illégale des listes des Cec et Cea à la Cena: les députés de l’opposition emboîtent le pas à ceux de la mouvance

Espace membre

Bénin - La Cour constitutionnelle a rendu le lundi une décision suite à un recours déposé le jeudi dernier par le premier responsable de l’Assemblée nationale, Mathurin Nago. Cette décision de la Cour demande, entre autres, au président de l’Assemblée nationale de procéder à la prochaine séance plénière au choix d’un député en remplacement des deux secrétaires parlementaires défaillants. D’autre part, elle aurait demandé au président de l’Assemblée nationale de transmettre les listes partielles des Cec et Cea déjà déposées par les groupes parlementaires de la mouvance parlementaire.

Suite à cette décision, le président de l’institution parlementaire a fait transmettre ces listes au détriment de celles de l’opposition toujours pas prêtes. Mais face à cette situation et, de peur de se faire laisser sur le carreau, des sources parlementaires indiquent que depuis hier, les députés de l’opposition s’affairent à se mettre au même pas que leurs collègues de la mouvance parlementaire. Une situation que déplorent les députés de l’opposition qui, aujourd’hui, mettent les petits plats dans les grands pour déposer eux-aussi leurs différentes listes sur la table du président de la Cena. Pour certains députés de l’opposition, c’est la première fois qu’une telle situation se produit au parlement. Ils accusent par ailleurs la Cour de Robert Dossou de fouler aux pieds les textes de l’institution parlementaire, autrement dit, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et la Constitution de notre pays. Dans tous les cas, on apprend que dans les heures à suivre, ces listes seront définitivement acheminées vers la Cena. Dans ces conditions, doit-on dire que l’opposition a échoué sur toute la ligne face à la marche forcée du président de la Cour constitutionnelle? Quelle sera la dernière arme à brandir par l’opposition qui, aujourd’hui, ne sait plus où donner de la tête? Une fois le reste des  démembrements de la Cena mis en place, rien ne pourra plus visiblement arrêter le processus de l’organisation des élections prévue pour le 06 mars 2011 contrairement à ce que prône aujourd’hui l’opposition.