La Nouvelle Tribune

Querelles persistantes entre les « Yayistes » de Godomey

Espace membre

L’atmosphère ne plait plus à tout le monde.   S’ils  affichent encore  quelques apparences  d’unité, les leaders politiques  soutenant Boni Yayi dans la commune de Godomey s’adonneraient de plus en plus  à des  «coups bas mutuels ». Les élections présidentielles  et législatives qui s’annoncent,   créent davantage  de divisions en leur sein, au point de compromettre les chances du candidat Yayi  dans cette grande localité du Bénin.

D’un côté, l’on retrouve, des « Yayistes » qui se disent «maîtres de lieux depuis fort longtemps » et de l’autre, ceux plus jeunes,  qui  se dévisagent, eux aussi depuis plusieurs mois.   Les  nombreux mouvements politiques créés ces dernières semaines  n’ont fait que raviver la tension politique locale,  selon plusieurs sources locales. Elles    y dénoncent surtout  des manipulations orchestrées de  part et d’autre,  visant surtout à noyer  les uns et à faire émerger les autres.

 

Certains hommes politiques de  la localité seraient  notamment indexés  pour  avoir « embrigadé » tous les pouvoirs à leur niveau. Ils prendraient des décisions à l’emporte-pièce et de façon unilatérale. D’aucuns évoquent également  la gestion « calamiteuse » des moyens  régulièrement mis à leur disposition par la présidence de la république , citant au passage, les primes de déplacement prévus pour les 3000  et quelques militants de Godomey convoyés récemment vers  le stade de l’amitié,  dans le cadre de la cérémonie de déclaration de  candidature  de Boni Yayi. La section  locale du Cadre de concertation de la majorité présidentielle (Ccmp) suscite aussi des remous  et crée déjà  des « iniquités »  dans son fonctionnement depuis son installation. Chacun tirerait   de plus en plus le drap de son côté, s’attacherait plus à sa formation politique ou mouvement d’appartenance et préfère mieux s’y investir. La conséquence probante est que  ce cadre de concertation finirait pas être une  coquille vide et ne pourrait plus apporter grand-chose à Yayi, craint-on déjà dans le milieu. Du reste, l’ambiance   au sein des «Yayistes» de Godomey serait des plus incomprises en cette période électorale.