La Nouvelle Tribune

Chancellerie du Bénin à Abuja: La diplomatie agissante de Jean Marie Ehouzou toujours en marche

Espace membre

Le mercredi dernier, le ministre des affaires étrangères et sa suite étaient à Abuja pour la cérémonie solennelle de pose de première pierre et de lancement des travaux de la construction de la nouvelle chancellerie du Bénin à Abuja au Nigéria. La décision de construire l’Ambassade du Bénin à Abuja a été prise en 1997, suite au transfert de la capitale de Lagos à Abuja par le Gouvernement Fédéral du Nigeria, et à la mise à la disposition du Bénin dans cette ville de deux (02) parcelles de terrain pour abriter l’une, la chancellerie (5.737,9 m2) et l’autre la résidence (2.900,13 m2). D’un coût global de 2,6 milliards de francs CFA, la construction de cette nouvelle chancellerie dont l’exécution des travaux se fera dans un délai de 15 mois par l’entreprise béninoise DYJESCK sélectionné suite à un appel d’offre international , s’inscrit dans la dynamique du changement prônée par le Président Boni Yayi à travers le vaste Programme de grands travaux dont l’un des objectifs cardinaux, est de doter nos représentations diplomatiques d’infrastructures adéquates.

En effet, le Bénin jusque-là, ne disposait pas encore d’une infrastructure aussi importante, en toute propriété à Abuja, pour sa représentation diplomatique. Ainsi, cette nouvelle chancellerie dont le programme architectural a été présenté au cours de la cérémonie, constituera pour l’Ambassade, un bel instrument de représentation et un cadre de travail dont le Bénin pourra en être fier.

Quelques impressions après la cérémonie de pose de première pierre

Cossi Vidjogni, Béninois résident au Nigéria

« Vraiment je suis enchanté du fait que ce projet soit une réalité et je félicite l’actuel ministre des affaires étrangères Jean Marie Ehouzou car, c’est grâce à son courage que ce dossier est déterré »

Dr Oyédékpo Mouftaou Lalèyè, Ambassadeur du Bénin à Abuja

« Ce projet a été ressuscité grâce à la détermination d’un homme. Cet homme est bel et bien, le ministre Jean-Marie Ehouzou. En le déléguant pour assister à cette cérémonie à Abuja ce jour, le Président de la République a marqué l’intérêt qu’il porte à ce projet. La seule solution pour nous afin de faire face aux grandes difficultés auxquelles nous faisons face actuellement est d’abriter nos services pour la résidence de l’Ambassadeur  et pour le logement du personnel de l’Ambassade. Pour terminer permettez-moi de remercier les autorités de la république fédérale du Nigéria pour leur soutien et leur compréhension».

Ananou Victor, Directeur adjoint de la construction et de la promotion des matériaux locaux, vice Président de la commission interministérielle

« Nous estimons que, nous avons du boulot en ce sens que la balle est désormais dans notre camp. Le coût du projet y compris les honoraires, des architectes, de l’Agetur (maître d’ouvrage) est au total évalué à deux milliards six cents millions de Francs CFA. Les fonds étaient disponibles depuis dix ans au niveau de l’Ambassade, et précisément plus de la moitié. Cependant, un milliard cinq cents millions  et les reste est à prévoir sur le budget de l’année 2012 ».