La Nouvelle Tribune

FORS-ELECTIONS communique: "Nul ne peut, en se poussant, dépasser le mur"

Espace membre

Notre pays le Bénin est, à l'évidence, le seul pays au monde qui, à une vingtaine de jours de l'organisation de scrutins majeurs comme l'élection présidentielle et, dans sa foulée, l'élection des députés à l'Assemblée nationale, ne connaît pas la liste des électeurs, la liste électorale ne pouvant pas  être de manière certaine disponible avant les délais annoncés. FORS ELECTIONS déplore qu’après le premier engagement à finaliser la Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI)  pour le 31 décembre 2010, le  dernier engagement en date des autorités en charge de la réalisation de la LEPI ne sera pas tenu au 15 février 2011 selon le témoignage même du Président de la CENA qui vient de confirmer la demande de prorogation de la date de livraison de la LEPI par la CPS et la MIRENA.

Mais l'on ne saurait éviter de relever les nombreuses et lourdes hypothèques qui pèsent désormais sur la disponibilité de la liste électorale ainsi que l'organisation pacifique et à bonne date du 1er tour du scrutin présidentiel qui devrait intervenir, selon la constitution en vigueur, à 30 jours au plus avant la fin du mandat présidentiel en cours, soit, au plus tard, le 06 mars 2011.

En effet, de nombreux électeurs potentiels sont en attente d'être prises en compte (la cellule juridique de la Commission Electorale Citoyenne Alternative CECA/FORS ELECTIONS vient de transmettre à la Cour constitutionnelle un premier lot de recours de citoyens qui n’ont pas été inscrits) pendant que d'autres ne retrouvant pas leurs noms sur les listes affichées et n’étant pas informés des démarches qui s’imposent, paniquent, s’énervent et manifestent de plus en plus;

"On ne peut, en se poussant, dépasser le mur" nous enseigne la sagesse populaire. Le mur constitutionnel de la prestation de serment du nouveau Président de la République, fixé au 06 avril 2011  devant être impérativement respecté, FORS ELECTIONS :

  1. Considère que toute prorogation de délais, tant pour la finalisation de la LEPI que pour les 1er et 2nd tours de la présidentielle doit tenir compte du mur constitutionnel du 06 mars 2011.
  2. Invite les acteurs politiques et sociaux à envisager, sans retard, avec la CENA et la Cour constitutionnelle, les alternatives crédibles qui assurent à tous les électeurs leur droit de vote.

Il n'y a de politique, ni de gouvernance crédibles sans anticipation. Il n'est pas malsain ni inintelligent de discuter de la parade nécessaire au temps qui tuerait l'espérance en l'absence d'action.

La démocratie n'est ni jeu d'esprit, ni ruse sournoise. Les acteurs politiques gagneraient donc à épargner, au Bénin et à l'Afrique, une crise supplémentaire et inutile.

 

Fait à Cotonou le 10 février 2011,

 

Pour FORS-ELECTIONS,

Le Président du Conseil d’Administration

Professeur Joseph DJOGBENOU