La Nouvelle Tribune

Marche contre la Lépi hier à Porto-Novo: Fagnon hué par les manifestants

Espace membre

(Il trouve refuge au commissariat central de la ville) Le ministre des travaux publics, Nicaise Fagnon, a eu des sueurs froides, hier, dans la ville de Porto-Novo au moment où son véhicule partait vers la Vallée, selon certaines indiscrétions. Les populations des cinq arrondissements de la ville de Porto-Novo ont manifesté hier leur mécontentement contre le processus en cours de la Lépi compte tenu de ce que des milliers de milliers de citoyens ont été laissés sur le carreau au cours de la phase d’enrôlement.

C’est pour protester contre cette Lépi que les populations ont envahi les rues de la ville en au départ du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo vers la préfecture. Malheureusement pour eux, le préfet François Houessou n’a pas voulu recevoir leur motion. Le portail de la préfecture leur a été fermé au nez. C’est le mécontentement né de ce manque de considération qui a conduit les manifestants à bloquer le pont à l’entrée de la ville pendant près d’une heure d’horloge. Aucun véhicule, aucune moto ne pouvait circuler, paralysant toute la circulation. C’est à ce moment précis que le véhicule du ministre des travaux publics Nicaise Fagnon est passé. Il a été bloqué net par les manifestants qui l’ont hué publiquement. Ce dernier, voyant le ton des manifestants monter, a dû prendre la tangente en direction du commissariat central de Porto-Novo qui se trouvait à quelques mètres des lieux. Selon certaines indiscrétions, le ministre Fagnon aurait jeté son dévolu sur le commissaire central avant que les renforts ne soient déployés sur le terrain pour lui permettre d’échapper bel à la furie des manifestants. Les populations de Porto-Novo, en particulier les milliers qui n’ont pas été enrôlées menacent de se faire entendre de plus bel un jour.