La Nouvelle Tribune

Fin des opérations de recensement

Espace membre

{ic_doc}{/ic_doc}sans grande affluence

A l’instar des autres régions du pays, les différents bureaux de recensement et de délivrance de cartes d’électeurs ont mis hier un terme aux opérations. Entamées depuis le 07 mars 2008 et ce durant 17 jours, ces opérations de délivrance de cartes d’électeurs n’ont pas pour autant enregistré de problèmes majeurs. Les populations, malgré quelques résistances observées ça et là, sont sorties pour prendre leurs cartes d’électeurs, seule condition pour prendre  part aux prochaines élections des conseillers communaux et celles des conseillers de villages et de quartiers de ville.  La dernière journée, celle d’hier,  n’a  pas  enregistré  une grande  affluence dans les bureaux  de  recensement. Un tour fait dans certains bureaux de recensement dans la ville de Porto-Novo a permis de constater que dans certains arrondissements, les populations n’ont pas manqué à leur devoir. Par contre d’autres n’ont pas fait le plein pour le recensement. Au quartier Tokpota I, dans le 5è arrondissement de la ville, des bureaux de recensement ont enregistré entre 200 à 300 voire 400 recensés. Mais à en croire certains habitants de cette ville qui n’ont  pas pris leur carte d’électeur, ils avancent qu’ils sont fatigués des politiciens.  Pour  d’autres,  qu’est-ce  qu’ils  en  gagnent.  Dans  tous  les cas on  peut dire que ce recensement a été un succès dans la ville de Porto-Novo à part quelques contestations qui ont été enregistrées dans certains quartiers de la ville, puisque des personnes ont protesté de ne pas être recensées du fait qu’elles ont été renvoyées pour cause de pièces d’état civil. En attendant la période de la campagne électorale, c’est le compte à rebours pour les différents candidats au poste de conseiller communal ou de village et de quartiers de ville.

Ismail Kèko