La Nouvelle Tribune

Bilan des routes bitumées: le Msd et le Crmh dénoncent le faux bilan de Yayi

Espace membre

(Seul le financement de 13,105km de bitumage a été obtenu sous Yayi) Brandi il y a quelques jours au cours du forum gouvernemental, le bilan « flatteur »  de Boni Yayi essuie ses premières contestations.  Hier au Chant d’Oiseau, le Mouvement pour la sauvegarde de la démocratie (Msd) et le Cercle de réflexion pour la mobilisation autour du Président Houngbédji (Crmh), ont dénoncé le bilan mensonger du régime du changement présenté par le ministre Nicaise Fagnon dans le domaine des projets de bitumage. Selon ces conférenciers, seul le financement de 13, 105km de routes a été obtenu sous Yayi, contre les 400 km dont se vante le gouvernement. Rétablir la vérité une fois pour toutes et dénoncer le mépris du gouvernement pour les anciens régimes de notre pays. Tel est l’objectif visé par deux mouvements politiques du département des Collines, le Msd et le Crmh 2011 qui soutiennent tous la candidature de Me Adrien Houngbédji. En effet, voulant justifier le bilan positif du gouvernement de Boni Yayi, surtout dans le domaine des projets de bitumage, le ministre des travaux publics Nicaise Fagnon a affirmé que le régime du changement a construit en moins de cinq ans 400km de routes bitumées représentant le tiers des infrastructures routières réalisées en 50ans.  Pour François Dégbélo renchéri par Jacques Ayadji, le gouvernement a menti puisque « le gouvernement du président Kérékou avait déjà négocié et obtenu entièrement le financement de 401,7km soit un pourcentage de 96,84%. Le régime du changement n’a donc négocié et obtenu que le financement de 13,105km soit 3,16%.Tenez vous bien, il ne s’agit que de la réhabilitation de 13km de routes bitumées, ce qui veut dire que la taille du réseau routier bitumé n’a pas augmenté du fait de cette réhabilitation» (voir tableau). Pour arriver à cette conclusion, ils se sont basés sur une déclaration du ministre Fagnon lui-même qui a déclaré qu’ «un projet routier peut être considéré comme achevé dès lors que son financement est bouclé ». Or, le régime de Kérékou 3 qu’il a remplacé a fait 848 km de bitume. Il est donc clair que l’objectif du gouvernement est de tromper le peuple et l’endormir afin d’obtenir ses voix pour avoir un second mandat.