La Nouvelle Tribune

Tournée de Bio Tchané à Glazoué, Savè, Bembèrèkè, Kalalé

Espace membre

Glazoué aux couleurs d’Abt
A Glazoué, ils sont nombreux ses hommes et ses femmes à faire pied de grue pour accueillir chaleureusement le Président Abdoulaye Bio Tchané ce lundi 31 janvier 2011. 19 h 30mn. La nuit annonçait déjà ses couleurs  le Président de la Boad fait son entrée dans cette ville carrefour. Accueillie sous des ovations nourries sur l’esplanade du Motel Bethel sis à l’entrée de la ville, Abdoulaye Bio Tchané s’est livré à l’une des exercices les plus attrayantes et nobles de sa politique: partager avec les uns et les autres, la pertinence de sa vision et la noblesse de ses ambitions, qui ne sont  rien d’autre que son idéal de développement.

Et comme lorsque la raison justifie un combat et que le patriotisme y appelle, la réponse des  vaillants militants acquis à la cause Abt revêt parfois une constance si contagieuse qu’elle réconcilie l’homme avec sa conscience et ses convictions. Et cela ne peut expliquer que l’engouement des militants et militantes de Glazoué. Le candidat n’est pas allé du dos de la cuillère pour  présenter  un tableau peu reluisant de la situation socio-économique incommodante du pays qui se résume en quelques mots : menaces des acquis démocratiques, recrudescence de la corruption, étroitesse de la moralisation de la vie publique, politique macroéconomique décevante... Des faits qui nécessitent une disqualification  de l’actuel  locataire de la marina et de son gouvernement.  Entre chants, danses, et témoignages, le Président Abdoulaye Bio Tchané a fait savoir que pour conjurer désormais,   cette honte et ce déshonneur infligés  à l’économie nationale, il faut un bel engagement et une objectivité dans le choix. « …J’ai besoin de vous pour qu’on travaille ensemble… il faut que nous nous battions pour reprendre en mains, le destin de notre pays au soir du 27 février… Assignons nous ensemble des défis et travaillons ensemble pour construire notre pays… » a déclaré Abt. En cela il promet que ‘’si une chose est qu’on multiplie les libéralités à la Mobutu ou des montages absolument incompatibles avec les revenus licités, il suggère, une performance agricole avec une hausse de la production cotonnière à 1 million de tonnes et celle du maïs à 2 millions de tonnes avec pour corolaires, la création des usines pouvant garantir des emplois aux jeunes. Nous allons créer 50.000 emplois par an, soit 250.000 au cours du quinquennat » a promis le candidat dit des ‘’exclus’’. Les femmes sont aussi au cœur de ses ambitions politiques.  Pour favoriser leur autonomisation financière, il propose de redéfinir et de réorienter beaucoup plus efficacement le programme de microcrédits en accréditant beaucoup  plus de fonds pour que dès son accession au pouvoir, chaque femme reçoive 100.000 FCFA. Un programme auquel visiblement les jeunes et les femmes massivement présents ont adhéré. Et comme pour exprimer cette adhésion, outre les animations folkloriques, un collège d’une trentaine de taxi-motos Zémidjan ont accompagné le cortège du président jusque à la sortie de la ville avant cap ne soit mis sur Savé.

 

Savè, Abdoulaye Bio Tchané, mêmes ambitions

Lundi 31 janvier 2011. 20H35. Nous sommes à Savé  dans les locaux de la maison des jeunes et des loisirs. Par ici, des chaises vides, par là des attroupements de femmes et de jeunes qui attendaient depuis 14 heures. Et parce que les uns et les autres savent le prix de l’attente et de la patience, ils connaissent le prix de l’amour. Et c’est en cet amour pour leur fils et leur patrie, qu’ils ont pensé témoignés de fort belle manière. Pour ces jeunes et ces femmes, l’occasion semble être la bonne et la meilleure pour partager avec le président Abt ses visions et ses ambitions pour un Bénin prospère. Composée essentiellement de jeunes, cette foule massive par la voix de leur représentant, Rogatien Biaou ont partagé avec le candidat, leur idéal de développement. Ils ont expliqué les raisons de leur choix porté sur le patron de la Boad. Manifestement désenchanté par le changement prôné par Boni Yayi, les populations de Savé, trouvent en Bio Tchané la solution à leurs problèmes qui ne sont rien d’autres que : l’accès à l’eau potable à tous, les soins de santé primaire pour tous les Béninois, l’accès à l’éducation, l’autonomisation des femmes, la préservation de l’unité nationale…en somme le développement et la prospérité de leur commune.  «  je suis votre candidat. Pour que les jeunes aient un emploi correct, que les femmes puissent avoir des activités génératrices de revenus » a dit le candidat.  A ces propos pleins d’espérance,  le  porte-parole des jeunes, ne s’est pas fait prier un instant pour réaffirmer au Président Abt, leur soutien indéfectible. ‘’ Nous vous réitérons notre soutien pour qu’au soir du 27 févier, vous soyez élu président au premier tour.  Pour ces militants et militantes, il y a péril en la demeure, à diagnostiquer au plus vite la trame du désastre politico-économique que fait subir Boni Yayi  Bénin. Un pays aux dires des jeunes, ayant assez de potentialités tant culturels économiques et politiques, pouvant faire de lui un pays prospère. Ensuite, après les échanges, à bâtons rompus avec les acteurs de la coordination  communale de la coalition Abt, le Président Abdoulaye Bio Tchané s’est dirigé au palais royal de la ville. Là, sous la ferveur acclamative des princesses et princes du palais royal, le candidat a expliqué les enjeux de sa candidature, puis écouter attentivement le roi, qui ne lui ménagea pas sa bénédiction chanceuse… ‘’Nous sommes en prières pour celui qui veut le développement, non seulement de la ville de Savè mais aussi du Bénin.  Si tel est le souhait de votre cœur  nous vous soutenons’’ a dit le porte parole du Roi. Après quelques exercices d’offrandes de libations, d’apologies, le Roi de Savé s’est retiré avec le Président Abt dans l’une des chambres secrètes du royaume pour un tête à tête d’une quinzaine de minutes. Ainsi le Président Abt et sa délégation peuvent prendre la route pour le septentrion, principalement Nikki conscient d’avoir reçu l’onction du royaume Shabè.

Bembèrèkè acquis à la cause d’ABT

Quand la conviction politique s’allie généreusement avec un idéal de développement, cela ne peut que faire des émules. La commune de Bembèrèkè, en est une belle illustration lors de la tournée de précampagne du président de la Boad, ce mardi 1er février 2011. Le choix de cette commune composite  pour les élections présidentielles du 27 février prochain, les plus complexes. «Abdoulaye Bio Tchané est notre choix» ; reprenait en chœur les populations de cette localité, visiblement acquises à la cause et au projet de société du candidat  ABT. De la résidence de l’ancien député Sambo au palais royal de Ganian, en passant par la mosquée centrale de la ville, la mobilisation était très forte malgré  l’heure très avancée. Il sonnait 21 heures et à chacune des étapes, le président pouvait sans aucun doute se targuer d’avoir pris un bon bain de foule. Tant le réalisme de ses objectifs, la pertinence de ses ambitions pour un réel décollage du pays séduisait les jeunes, les femmes  et toute la population entière. La mosquée centrale était devenue trop exigüe pour contenir le beau monde voulant voir et exprimer  leur espoir et leur rêve de prospérité économique au candidat. Là, Abt entra en communion spirituelle avec les fidèles musulmans à travers une prière dite par l’imam de la mosquée. Le même spectacle très attrayant est réédité au palais royal de Gamian,  l’un des 5 arrondissements de Bembèrèkè. Une bonne partie des 15 000 âmes que compte cette localité a défié la longue attente qui a duré jusqu’à 23 heures. Reçu alors par le conseil des notables et têtes couronnées de la localité, le président Abdoulaye Bio Tchané et sa délégation tout en demandant la bénédiction des sages, a réaffirmé sa vision d’offrir un avenir triomphant à tous ceux là déçus par l’actuel locataire du palais de la marina. En réponse et avec un brin de philosophie, le roi Bossounou, le 2e chef venant après le chef supérieur de la hiérarchie Bariba qui est le roi de Nikki a fait savoir que seul Dieu élit un roi ; mais, il a rassuré la délégation de l’envie et de l’intérêt que ses administrés portent au projet de société du candidat. Astreignante est l’impartialité du roi. Une impartialité acquise aux idéaux du candidat. Car, les différents témoignages qui s’en  sont suivis en langue Bariba sont forts élogieux à plusieurs égards. Et présence massive des militants et sympathisants de la coalition ABT, ne pouvait qu’annoncer les belles couleurs d’une victoire certaine au soir du 27 février prochain.

Abt, l’unique solution aux maux des populations de Kalalé

Le contrat social est désormais signé entre la commune de Kalalé et la coalition ABT 2011. C’est le moins qu’on puisse dire au vu de la prodigieuse sortie massive des populations de cette commune mardi dernier pour partager  avec le président Abdoulaye Bio Tchané ses ambitions pour un Bénin prospère. Prière à la mosquée centrale de la ville, échange avec les chefs notables de Kalalé, rencontre avec les populations elles-mêmes au siège de l’union communale des producteurs de coton de Kalalé. C’est en quoi se résume la visite de la délégation Abt dans cette ville de plus  de 125 000 habitants constitués en grandes parties d’agro-éleveurs. A chacune des étapes, l’affluence était grande, l’échange autour des idéaux du candidat était conséquent et  le timbre vocal du candidat est resté le même. Pour cette fois-ci, le président ABT, s’est fait accompagner des honorables députés Soulé Dankoro, et Assan Séïbou. Tout est partie de la prière de 13 heures à la mosquée centrale de la ville. Ils étaient nombreux, femmes, jeunes et notables de la ville à se mobiliser. Dans une commune spirituelle et une expression de fraternité, ils se sont dirigés après la prière au domicile du chef de terre de Kalalé, Bio Sanda Orou Zimé. Au nom de ses pairs notables et têtes couronnées, il a égrené tout un chapelet de doléances qui confirme l’échec de la politique de Boni Yayi. Entre  autre, il y a l’électrification de Kalalé, l’opportunité d’accès à l’eau potable, la dotation d’infrastructures sanitaires, le redressement de l’économie nationale, l’accroissement de la production cotonnière avec la restauration des usines de transformation. Des doléances reprises par le coordonnateur communal de la coalition ABT 2011, Moussa Séfou Aliou. Dans l’un ou l’autre des cas, l’enjeu reste le même et la solution unique, c’est de voter ABT le 27 février prochain, seul gage pour apporter la solution aux différents problèmes de développement face auxquels Boni Yayi a échoué. Comme Solution innovante et appropriée, le président Abdoulaye Bio Tchané propose d’accroître la performance agricole avec une hausse de la production du coton  à un million de tonnes, développer l’autonomie financière des femmes par la dotation de 135 milliards aux fonds de micro-finance, vulgariser l’internet aux élèves et aux étudiants à qui il promet une éducation de qualité, populariser les libertés démocratiques: « Venez avec moi pour reprendre le destin de notre pays en mains, je suis le candidat des réponses aux questions des femmes, des jeunes, je ne suis pas le candidat des problèmes », a dit le président de la Boad. Et, ce cri de cœur, les populations que la salle de réunion et la cour du siège de l’Union  communal des producteurs de Kalalé n’a pu contenir l’ont fait leur. Toute chose qui augure d’un contrat social bien signé pour la victoire d’Abt.

Source : Cellule de Communication du candidat Abdoulaye Bio Tchané