La Nouvelle Tribune

Lépi dans l’Ouémé-Plateau: Le maire Moukaram tire la sonnette d’alarme

Espace membre

(Des poches de tension en vue) Le ton monte dans le rang des maires membres de l’Union fait la Nation des départements de l’Ouémé et du Plateau au sujet de la réalisation de la liste électorale permanente informatisée (Lépi). La gestion de cet important outil de développement en est la cause. A l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux entre ces maires à l’Hotel Ayélawadjè 2 de Porto-Novo, le maire de la ville a profité de cette tribune pour donner son point de vue et celui de ses collègues sur la gestion qui se fait de l’enregistrement des populations dans Porto-Novo et dans les autres communes de l’Ouémé et du Plateau. Il a exprimé sa déception et son désarroi par rapport à la situation qui prévaut à ce sujet. D’entrée, il annonce avoir représenté l’ensemble des maires des deux départements lors d’une séance de travail tenue hier même avec le coordonnateur de la Cps-Lépi Nassirou Bako-Arifari. Selon ses explications, il est allé négocier l’enrôlement manuel de ceux qui disposent de leur récépissé de recensement porte à porte. Il s’inquiète du mécontentement et des actes de soulèvement éventuel des populations qui s’estiment exclues de la Lépi. «On risque d’avoir ça si rien n’est fait par rapport à l’état actuel de l’enregistrement dans les communes», a laissé entendre le maire Océni Moukaram. Il a donné l’exemple des quartiers qui enregistrent plus de 3000 habitants lors des précédents votes et qui aujourd’hui se retrouvent avec 282 habitants enrôlés sur la liste provisoire. Selon lui, quel que soit le dévouement de la Cps-Lépi aujourd’hui, on risque de ne même pas y enregistrer 1000 personnes. «Qu’adviendra t-il alors des 2000 autres …?», s’interroge-t-il. A la suite de sa rencontre avec le Coordonnateur de la Cps-Lépi, le maire s’indigne puisque Arifari-Bako se serait opposé à ses propositions à cause des délais impartis. Pour Océni Moukaram, les populations de Porto-Novo seraient recensées à 60% dont seulement 52% de personnes enregistrées. Il ajoute qu’en admettant que la campagne sur le terrain se fasse à ce sujet, on se verrait occupé par la Lépi jusqu’aux élections. Le maire Océni se demande enfin si n’est pas fait à dessein.