La Nouvelle Tribune

Affaire Vodonou: les déclarations du député Fcbe Benoit Dègla

Espace membre

(Les vives protestations de la présidente Rosine Soglo) Au terme des travaux ayant conduit à l’adoption de la clé de répartition pour la désignation des membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena), le député Fcbe Benoit Dègla est monté au pupitre au sein de l’hémicycle pour faire une déclaration au nom de son groupe parlementaire.

Une déclaration qui appelle ses collègues et particulièrement le député de Force Clé Désiré Vodonou à préserver l’honneur et la dignité. C’est dans le cadre de l’affaire d’escroquerie d’or par le député Désiré Vodonou et qui défraie la chronique depuis quelques mois et qui a conduit ce député à prendre le large. Selon les déclarations du député Fcbe Benoit Dègla, « la police nargue un député de la coalition Union fait la Nation qui garde obstinément le maquis et un silence de mort continue d’entourer l’évènement ». Le député Fcbe poursuit en disant que « le sursaut de la dignité nous recommande une attitude différente. Le collègue concerné, face à cette accusation publique, doit se présenter pour laver son honneur… ». Mais ces propos du député Fcbe Benoit Dègla n’a pas du tout plu à la présidente Rosine Vieyra Soglo qui a aussitôt répliqué à son collègue des Fcbe. Le fait que le député Benoit Dègla s’en est pris dans ses propos à la coalition de l’UN a été la cause de cette vigoureuse réaction de Rosine Soglo. Elle martèle « le collègue, nous savons comment il est venu ici. Ce n’est pas par la Renaissance du Bénin, ni le Prd, ni le Psd qu’il est rentré dans cet hémicycle. Alors, avant d’incriminer quelque chose, il faut tourner 10 fois sa langue dans la bouche. Monsieur le président, je n’accepte pas ça ». Face à cette situation, le président de l’Assemblée nationale n’avait pour rôle que de calmer la tension et éviter que la séance ne dégénère. Ce qui fût fait. Mais les termes par lesquels il l’a fait n’avaient pas aussi plu à l’honorable Rosine Soglo qui a manifesté sa désapprobation.