La Nouvelle Tribune

Le Gouvernement veut faire cadeau de Bénin Telecoms à la France

Espace membre

(Le député Yahouédéou interpelle le ministre Adadja) Le processus de privatisation de Bénin Telecoms souffre de manque de transparence. Vu les manœuvres en cours dans ce dossier, on a l’impression que le gouvernement aurait déjà choisi son adjudicataire. C’est donc pour mieux comprendre le dossier que l’honorable Janvier Yahouédéou  a adressé au ministre Désiré Adadja en charge du portefeuille de la communication une question écrite. Il souhaite que le ministre leur présente le dossier d'appel d'offre lancé dans le cadre de l'ouverture du capital de Bénin Telecoms Sa, ainsi que la lettre de désistement de France Telecoms, proposant le gré à gré. Lire l’intégralité de la question écrite.

 

Janvier YAHOUEDEOU                                 Porto-Novo, le 21 Décembre 2010

Député à l'Assemblée Nationale

QUESTION ECRITE.

Dans le cadre du processus de privatisation de la société de télécommunications BENIN TELECOMS Sa (BTSA) , le gouvernement béninois a lancé un appel d'offre international en 2010. Suite à cette première phase, quatre firmes ont été pré- qualifiées:

- Maroc Telecoms

- France Telecoms

- Soudan Telecoms

- Green Telecoms de la Libye

A la phase suivante, le 2 décembre 2010, il a été constaté que France Telecoms s'est retirée en évitant de déposer une offre. Contrairement aux autres compétiteurs qui ont proposé des montants précis de rachat de Bénin Telecoms ainsi que des propositions chiffrées de relance de la société, France Telecoms n'a plus déposé de dossier. A cette étape, l'offre de Maroc Telecoms était la meilleure. Mais entre temps, le 3 décembre 2010, au lendemain de la date limite de dépôt des offres, France Telecoms a écrit au gouvernement pour suggérer l'annulation du processus de privatisation au profit d'un arrangement gré à gré, sans que France Telecoms ne paie réellement le prix de Bénin Telecoms Sa.

Suite à cette correspondance, la stratégie trouvée est de rendre purement et simplement l'appel d'offre en cours infructueux afin de justifier par la suite l'obligation d'une procédure de gré à gré, surtout lorsqu'en pareille circonstance le "poulain" n'est pas en bonne position.

Lorsqu'on se réfère aux conditions ténébreuses et irrégulières qui ont entachées la privatisation des sociétés d'Etat comme la concession des nouveaux quais du Port

Autonome de Cotonou (PAC), la SCO, l'OCBN, etc. avec les risques de prévarication et de corruption au sommet de l'Etat en pareilles circonstances, on est en droit de s'inquiéter sur ce nouveau scandale qui s'annonce. C'est pourquoi, je voudrais prier monsieur le Ministre délégué auprès du Président de la République, chargé de la Communication et des Technologies de l'Information et de la Communication de fournir à la Représentation Nationale:

1- Le dossier d'appel d'offre lancé dans le cadre de l'ouverture du capital de Bénin Telecoms Sa ;

2- La lettre de désistement de France Telecoms, proposant le gré à gré

Janvier YAHOUEDEOU