La Nouvelle Tribune

Absence répétée des députés en plénière: La pagaille se poursuit à l’Assemblée nationale

Espace membre

(Présidents de commissions et gouvernement absents, 9 députés présents)
La 4è législature de l’ère du renouveau démocratique avait été traitée de « Assemblée de godillots » mais ce qui se constate au cours de cette 5è législature est pire. En effet, en dehors des dysfonctionnements qui se remarquent au sein du parlement ainsi que les coups-de-poings manqués et des invectives qui sont monnaie courante, les députés préfèrent allègrement briller par leur absence comme s’ils sont tourmentés par la fin de la législature.

Sinon comment comprendre que, les députés ont été convoqués pour 10 heures pour la séance plénière d’hier et que jusque dans l’après-midi ils n’ont même pas daigné se rendre à l’hémicycle. La plupart d’entre eux ont préféré ne pas faire le déplacement d’hier à l’Assemblée nationale comme s’ils se sont entendus pour boycotter la séance. Or trois points important étaient inscrits à l’ordre du jour de la plénière d’hier. Il s’agit de la mise en conformité avec la Constitution de la loi N° 2010-11 portant code maritime en République du Bénin suite à la décision Dcc 10-055 du 11 mai 2010 de la Cour Constitutionnelle, de l’examen du rapport relatif au projet de loi portant autorisation de ratification du pacte de non-agression et de défense commune de l’Union Africaine (UA) adopté le 31 janvier 2005 à Abuja au Nigéria et enfin pour l’après-midi une question orale avec débat relative au nombre de charges d’huissiers qui relèvent du ressort de chaque tribunal et celles occupées actuellement par les huissiers de justice. Une question orale posée par le député Clément Houinou et 18 autres députés. Mieux, à part les députés qui n’ont pas fait le déplacement de l’Assemblée nationale puisqu’ils étaient seulement une dizaine présents au parlement, même le gouvernement a brillé par son absence car il n’était pas représenté au parlement. En plus de cela, les présidents de commissions compétentes concernés qui doivent présenter les différents rapports en plénière étaient eux aussi absents. Une situation ahurissante qui interpelle une fois encore les « honorables députés » de la 5è législature. Cette situation a été déplorée par certains députés qui ont fait le déplacement de l’Assemblée nationale. Ces derniers qualifient de pagaille ces absences puisque tous les députés autant qu’ils sont ont été appelés et invités à la plénière d’hier. Dans tous les cas, des sources parlementaires, on apprend que les députés vont se retrouver en plénière à une date ultérieure alors qu’ils sont en pleine session budgétaire et le temps n’est plus à l’amusement et au désordre.