La Nouvelle Tribune

Examen des règles particulières pour l’élection du chef de l’Etat: la caution maintenue à 100 millions

Espace membre

En marge de l’examen et du vote du rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale, et suite à une suspension obtenue par le député Samou Adambi, les députés sont revenus sur les points relatifs aux mises en conformité avec la Constitution des lois électorales. Seul le dossier relatif à la seconde lecture de la loi portant règles particulières pour l’élection du président de la République a été examiné. Les débats ont tourné essentiellement autour de la caution pour être candidat à la présidentielle.

Mais contre toute attente et malgré les nombreuses concessions faites par les députés de la mouvance pour convaincre leurs collègues de l’opposition, la caution a été maintenue a 100 millions de francs CFA. C’est par un vote de 41 pour, 33 contre et 1 abstention du député Joachim  Dahissiho, que les députés ont maintenu le montant. Les travaux se poursuivent ce jour au parlement avec la mise en conformité avec la Constitution des autres lois.

Ce vote a étonné plus d’un puisque, on croyait que la majorité avait basculé de camp avec l’adoption quelques instants plus tôt du rapport d’activités du président Nago. Un vote plein de sens. Car selon des sources proches de ces députés, ce n’était que leur stratégie pour se faire entendre par leurs collègues de l’Union fait la Nation. Pour le député André Dassoundo, c’est leur manière de voir les choses et pour lui, ce n’est pas un vote pour abdiquer ou laisser la lutte. Quant à l’honorable Wallis Zoumarou, beaucoup de choses justifient ce vote car ils ont voulu marquer un arrêt pour repartir sur de bonnes bases.