La Nouvelle Tribune

Phase 3 de la Lépi dans l’Atlantique /Littoral

Espace membre

Le processus peine à bien démarrer à Cotonou
Lancé depuis le vendredi 15 octobre 2010 dans les départements de l’Atlantique et du Littoral, l’opération d’enregistrement des données biométriques connaît un démarrage timide à Cotonou, ceci pour diverses raisons.

« Jusqu’à ce jour mercredi 20 octobre 2010, les opérations de la phase biométrique n’ont pas encore démarrées dans mon arrondissement or elles sont lancées depuis le vendredi 15 octobre 2010 » a déclaré hier Robert Gbeffe, chef du neuvième arrondissement de Cotonou sur une chaîne de télévision. Quant au Chef du 9ème arrondissement, Dénis Koudjo, il déclare que depuis cinq jours, il est la neuvième personne que les recenseurs ont enregistrée. Si les populations peinent éventuellement à sortir pour se faire enregistrer, plusieurs raisons sous-tendent ce constat selon les intervenants. Pour Robert Gbeffe, le Ca du 9è arrondissement, l’inondation a fait que la plupart des populations ont quitté leurs habitations. Il ajoute aussi que la Cps-lépi n’a pas associé les responsables locaux pour le bon fonctionnement des opérations.

{mosgoogle} « Malgré que la Cps ne nous a pas associé dans les opérations, nous y sommes engagés. Cependant les choses ne vont pas comme il le faut » complète le Ca du quatrième arrondissement Dénis Koudjo. A tout ceci, s’ajoutent les difficultés que les agents recenseurs rencontrent. Entre autres, les kits biométriques défectueux. Désirée Awlinka Akpona, chef d’un bureau de recensement énonce qu’il n’y a pas de siège pour que les agents recenseurs s’asseyent et qu’ils sont en plus logés dans un centre inondé. 

Dieudonné Houénoumadin (Stag)