La Nouvelle Tribune

Proclamation des résultats des élections municipales, communales et locales

Espace membre

Désaccord entre membres de la Cena
A quelques heures de la proclamation des résultats, au moment de l’adoption par la Cena des chiffres enregistrés et traités, des malentendus sont survenus entre les membres de l’institution. Ils étaient ainsi divisés sur les conditions dans lesquelles les résultats allaient être livrés au public.
Les divergences internes entre les membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena) sont réapparues hier à l’annonce de la proclamation des résultats. Les membres de l’organe chargé de l’organisation des dernières élections municipales, communales et locales sont de nouveau tombés en désaccord. De sources proches de l’institution de Pascal Todjinou, les nouvelles divergences sont très profondes et trouvent leurs raisons d’être dans les résultats que s’apprête à proclamer l’organe suite aux scrutins des 20 avril et 1er mai derniers. Ces résultats sont contestés à l’interne par certains membres pour qui les conditions dans lesquelles les votes se sont déroulés par endroits et la coordination des travaux de dépouillement et de traitement des données seraient sujettes à des doutes. Les cas de certaines  localités comme Ouéssé et les difficultés énormes qu’auraient eues la Cena à attribuer les sièges au niveau des conseils de certains villages ou quartiers de ville sont mises en indexe par les contestataires. Face à eux, d’autres membres de l’organe disent ne rien reprocher aux chiffres soumis à la délibération de la plénière. Et c’est au dernier moment, alors que conviée à la proclamation des résultats, la presse attendait dans la cour de l’organe, que les débats sont devenus encore plus houleux hier lundi entre les différents protagonistes. Ainsi les résultats prévus pour être rendus publics un peu après vingt heures hier soir n’ont pu l’être jusqu’à présent du fait de ces débats en plénière de délibération.
Cette absence de consensus entre les membres de la Cena sur les résultats pose le grave problème de la crédibilité et de la fiabilité de ces derniers.   Car quel crédit veut-on que des citoyens ordinaires accordent à des chiffres que des membres de l’organe qui a organisé le scrutin remettent en cause ? L’autre problème que pose cette situation, c’est bien entendu la mauvaise coordination qui semble avoir court dans la conduite des activités au sein de la Cena. En effet, la bonne démarche aurait été de s’assurer que  tous les acteurs sont tombés d’accord sur l’ensemble des résultats à proclamer avant de lancer le mouvement et de convier la presse.  
Le risque qui guette l’institution est qu’après l’annonce des résultats que d’autres membres de l’organe montent après au créneau pour les remettre en cause et parler d’irrégularités dans leur traitement. Dans ces conditions s’en serait terminé pour la fiabilité des chiffres qui auront été rendus publics puisque chaque candidat chercherait à prendre le parti de l’un ou l’autre camp.

Ludovic D. Guédénon