La Nouvelle Tribune

Lepi: à la recherche d’un nouveau consensus politique

A lire

Gambie : arrestation du patron des renseignements de Jammeh

France : Sarkozy passe de la politique à l’hôtellerie

se connecter
se connecter
Comme on pouvait s’y attendre, cette rencontre a été boycottée par  les acteurs politiques de l’opposition. Aucun membre de l’Union fait la nation(Un), ni du G13 n’étaient présents à cette journée de réflexion. En effet, en réponse à l’invitation du superviseur général Arifari Bako, le président de l’Union fait la nation Bruno Amoussou a donné clairement la position de sa formation politique. « Prenant note de votre invitation à une journée de réflexion, il nous paraît important de vous rappeler  nos souhaits répétés d’une préparation de chaque rencontre afin qu’elle soit utile ».  Plus loin, il précise : « Le programme que vous avez bien voulu joindre à la correspondance 397 nous donne l’impression d’une grande manifestation médiatique sans possibilité réelle d’une discussion approfondie sur les résultats d’opérations aussi importantes que la cartographie censitaire et le recensement porte à porte. Nous ne sommes pas non plus en possession d’un document de propositions pour un dialogue politique inclusif ». Même si le boycott n’est pas signifié clairement, il transparaît pour celui qui sait bien lire entre les lignes. Comme quoi, le chemin qui amène au consensus  est long et semé d’écueils. Bako a encore du pain sur la planche.

Marcel Zoumènou