La Nouvelle Tribune

Les députés votent l’examen en procédure d’urgence des lois électorales

Espace membre

(La commission des lois a  05 jours pour déposer les rapports)
Après l’ouverture officielle de la session extraordinaire de l’année, les députés, après lecture des différentes communications, ont demandé l’étude en procédure d’urgence des lois électorales inscrites à l’ordre du jour de la session extraordinaire.

C’est par 49 voix pour, 32 contre et 0 abstention que cette demande a été homologuée en plénière par la majorité des députés. Il s’agit de la proposition de loi portant règles générales pour les élections en République du Bénin, la proposition de loi portant règles particulières pour l’élection du président de la République, la proposition de loi portant règles générales pour l’élection des membres de l’Assemblée nationale, la proposition de loi portant organisation du Rena et établissement de la Lépi en République du Bénin et enfin la proposition de loi portant destitution du président de la commission des lois ou le renouvellement des membres de cette commission. En effet, au terme de l’article 78 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, ces cinq dossiers seront examinés effectivement en procédure d’urgence. Et pour fixer un délai à la commission des lois, les députés ont demandé à travers leur collègue Timothée Gbèdiga, une suspension de 30 minutes. Il en est de même pour l’examen de la proposition de destitution de la présidente de la commission des lois où pour ce cas précis, les textes en vigueur disent qu’il faut à cet effet, la mise sur pied d’une commission spéciale temporaire.

{mosgoogle} Au lieu de 30 minutes de suspension, les députés sont revenus dans l’hémicycle environ deux heures après. C’est ainsi qu’un délai de 5 jours a été fixé aux différentes commissions qui vont statuer sur ces dossiers et déposer leur rapport. Les députés se retrouvent en plénière le vendredi prochain au parlement.

Ismail Kèko