La Nouvelle Tribune

Affaire Icc-Services: les centrales syndicales réagissent ce jour

Espace membre

Elles ont  décidé  de réagir ensemble ce lundi  dans l’affaire Icc-Services qui continue de faire des vagues. Les centrales et confédérations syndicales du Bénin veulent dire  leur mot  sur  ce dossier scandaleux et  promettent  de faire des révélations jamais entendues jusque-là.

Dieudonné Lokossou de la Csa-Bénin,  Gaston Azoua de la Cstb, Pascal Todjinou de la Cgtb et autres secrétaires généraux seront en face des hommes des médias  ce matin à la Bourse du travail à Cotonou pour, entre autres, dénoncer «la situation de spoliation  subie  par  les populations béninoise en général et les travailleurs en particulier dans l’affaire Icc-Services et  la réaction tardive du gouvernement ». Certains secrétaires généraux avaient déjà donné le top dans de récentes parutions de la presse, comme Dieudonné Lokossou qui condamne d’office  le gouvernement de Boni Yayi dans cette affaire pour avoir laissé évoluer  cette activité aussi longtemps que  possible, et pour « l’avoir couverte  officiellement ». Pascal Todjinou dans la même verve, estime que cette affaire montre comment se porte aujourd’hui la gouvernance au Bénin ; « une pourriture »  qualifie-t-il avec amertume. Ils seraient des centaines, voire des milliers de travailleurs à avoir mordu également à l’hameçon de Icc-Services en y plaçant d’importantes  sommes d’argent.

{mosgoogle}Des secrétaires généraux  confient avoir déjà  fait le point de leurs militants épargnants au niveau de leurs organisations syndicales respectives et   entendent  les défendre jusqu’au bout pour  qu’ils puissent effectivement   rentrer  en possession de leurs sous gagnés à la sueur de leur front.  Bref, la réaction  que se préparent à donner ce matin  les centrales et  confédérations syndicales dans l’affaire Icc-Services sera sans doute cinglante, annonçant une nouvelle bataille qu’elles menacent de livrer  contre  le gouvernement.

Christian  Tchanou