La Nouvelle Tribune

Répliques tous azimuts à Me Adrien Houngbédji: Une nouvelle filière pour les jeunes de la mouvance

Espace membre

Depuis le vendredi 16 juillet où le candidat unique de l’Union fait la nation a fait une déclaration de presse par rapport à l’affaire Icc-services, il ne se passe plus de jour où un membre de la majorité présidentielle ne réagit. La réplique à Me Adrien Houngbédji est devenue la nouvelle trouvaille des mouvanciers.

Conseillers techniques du Chef de l’Etat oisifs, ministres fraîchement nommés ont tous trouvé de quoi revenir sur le devant de la scène pour montrer leur éloquence et leur maîtrise du dossier. Au-delà, c’est une nouvelle opportunité d’affaires pour les jeunes de la majorité présidentielle qui sont aux aguets pour captiver les prébendes politiques. Une fois que le projet de réplique est initié, il suffit de se rapprocher des cercles officieux de financement du pouvoir pour avoir les moyens de venir à la télévision pour tirer à boulets rouges sur l’opposition et surtout sur son candidat unique. L’essentiel étant de relever un aspect du discours de Houngbédji qui n’a pas encore fait objet de diatribes. Dans les coulisses on entend que d’autres jeunes s’apprêtent à faire la même chose dans plusieurs autres villes comme Abomey, Parakou…

{mosgoogle}Parfois, c’est du palais même que les textes de réplique sont rédigés et on demande aux jeunes de venir les lire à la télévision. Chaque déclaration contient son lot de contre vérités distillées dans le seul dessein de saboter Houngbédji et de montrer sa culpabilité dans le dossier Icc-services. La finalité est de discréditer complètement Houngbédji et l’amener à ne plus se prononcer sur ce sujet.

Georges Akpo