La Nouvelle Tribune

Affaire Icc Services: le ministre Kuassi envisage une éclaircie pour octobre

Espace membre

Le ministre porte-parole du gouvernement, Gérard Kuassi, était encore hier face aux hommes des médias pour parler de l’affaire Icc Services. Au cours de cette rencontre, le discours du ministre n’a pas varié. Pour lui, le gouvernement fait tout pour soulager un tant soit peu la souffrance des pauvres citoyens qui ont épargné au niveau de Icc Services.

De même, rassure-t-il, le chef de l’Etat est décidé à frapper partout où il y aura une certaine complicité ou une implication. Qu’il s’agisse du cercle familial, religieux ou politique, il est déterminé à frapper. En témoigne selon Gérard Kuassi la détention actuelle d’un frère du chef de l’Etat dont l’implication dans ce scandale est établie. Tout en rappelant les différentes démarches menées par la Bceao et le gouvernement à l’endroit des responsables de Icc Services, il soutient que le ministre des finances avait été instruit depuis septembre pour saisir la justice. Mais, d’après ses propos, il y a eu laxisme au  niveau de la justice.

{mosgoogle} C’est ce qui a d’ailleurs valu au Procureur général, Constant Georges Amoussou d’être actuellement en détention à la prison civile de Akpro-Missérété. Il invite par ailleurs, les épargnants de toutes les sociétés de placement d’agent à se faire recenser. Pour ceux qui ont des problèmes au niveau de leurs contrats ou pièces d’Etat civil, le ministre les exhorte à se rapprocher du comité de crise. Quant à une probable éclaircie dans l’affaire, il la situe aux environs du mois d’octobre.

Benoît Mètonou