La Nouvelle Tribune

Entrée du G13 au gouvernement

Espace membre

"La question n’est pas à l’ordre du jour’’ dixit l’honorable Bako
Depuis que les élections communales, municipales et locales ont montré l’emprise du G13 dans certaines villes du Bénin, les supputations vont bon train quant à une prochaine entrée de ce regroupement politique coordonné par l’honorable Arifari Bako dans le prochain gouvernement. Ce dernier, joint au téléphone, estime que ce n’est pas pour eux la priorité du moment.
«Ce qui est à l’ordre du jour aujourd’hui au G13, c’est l’attente des résultats des élections communales et locales dernières, ensuite les questions parlementaires. Pour l’heure, aucune proposition directe d’entrée au gouvernement n’a été faite au G13 ». Ainsi parlait hier l’honorable Arifari Bako, coordonnateur du groupe des 13 députés n’appartenant pas aux Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) mais soutenant entre-temps les actions du gouvernement du Dr Boni Yayi. Selon ses propos, tout ce qui se dit et s’écrit sur une prochaine participation de son groupe au gouvernement n’est que pure supputation et folle rumeur. Voilà une déclaration qui est assez claire et dont le mérite est de situer chacun sur les tractations que mènerait actuellement le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi pour la formation d’un supposé gouvernement de large ouverture. A ce sujet, beaucoup d’intentions sont prêtées au Chef de l’Etat. Mais, quelle part de crédibilité peut-on accorder à tout cela ? Le dernier fait qui a d’ailleurs amplifié la polémique est la rencontre qu’il y a eue entre le président Boni Yayi et les membres du G13. Cette rencontre que d’aucuns ont tôt fait de qualifier comme le cadre d’un accord entre les deux parties se révèle être une simple occasion d’échanges divers sans aborder la question de la formation du prochain gouvernement.  Cependant, quelques questions restent sans réponses. Primo, Quelles sont les conditions dans lesquelles le G13 accepterait-il de participer au gouvernement ? Secundo, en accordant leurs voix à la liste G13, certaines populations ont montré leur mécontentement envers le gouvernement du changement. Quelle exploitation en fera le G13 ? Tertio, accepteront-ils d’aller au gouvernement sans le G4 et les Forces Clé ? Autant de questions qui interpellent ce groupe qui, d’une manière ou d’une autre s’est fait un nom dans l’arène politique béninois. Il faut rappeler que le G13 est un regroupement de 13 députés qui ont soutenu le candidat du président Boni Yayi au perchoir de l’Assemblée Nationale à travers un accord dit de législature. C’est le non respect de cet accord par le camp présidentiel et bien d’autres actes et comportements peu démocrates de ce dernier qui a été à la base de la volte-face de ce groupe.Y aura-t-il remariage ? Seul le temps détient la réponse.
Benoît Mètonou