La Nouvelle Tribune

Prolifération des réseaux d’arnaqueurs sur Internet

Espace membre

Cotonou bientôt un grand pôle de la cybercriminalité
Le nombre d’internautes soupçonnés à Cotonou de développer une activité d’escroquerie à partir des cyber-centres s’est multiplié ces deux dernières années à en croire plusieurs constats. A cette allure, Cotonou est en passe de devenir un grand pôle de la cybercriminalité.

Ils sont souvent plusieurs autour d’un micro-ordinateur et battent le record du temps passé sur place dans les cybercentres. Très occupés à taper dans le clavier de l’ordinateur, leur écran affiche très souvent des textes écrits en anglais comportant parfois beaucoup de chiffres évalués en dollars Us. Ces jeunes gens de nationalités diverses qui envahissent à longueur de journée et de nuit les cybercentres de Cotonou font échouer dans les boîtes de réception de plusieurs personnes à travers le monde des courriers électroniques par lesquels ils proposent diverses affaires. Assaillis par de telles offres et opportunités souvent très alléchantes, M. Gabriel, un retraité résident à Cotonou dit s’être déjà fait escroquer plusieurs millions de francs Cfa avant de s’ouvrir à un voisin qui heureusement l’en a sauvé en lui indiquant que ses présumés associés n’étaient que des arnaqueurs. Toutes ses tentatives entreprises jusqu’ici pour faire punir les présumés mis en cause n’ont abouti qu’à l’arrestation d’un suspect encore mis en liberté après un bref séjour à la prison civile de Cotonou. Beaucoup sont ceux qui comme le vieux Gabriel reçoivent chaque jour dans leur boîte de réception, des courriers électroniques par lesquels les auteurs proposent de les associer soit au transfert d’une importante somme d’argent sur laquelle ils percevront une commission, soit de leur livrer à des coûts défiant toute concurrence des marchandises d’une certaine réputation…La suite pour ceux qui y croient débouchent sur des échanges au téléphone et parfois même des rendez-vous assortis de transferts d’argent en guise d’acompte. Et jamais l’affaire ne connaît d’issue.

Nouvelle source
d’enrichissement
Visiblement c’est un business qui marche. Car ces acteurs ne passent plus inaperçus dans la ville de Cotonou.  Ils sont identifiés à un type de moto quatre temps dénommé « Dream » et le terme «computer» est employé pour les désigner. Les plus anciens ont dépassé l’étape d’une moto et roulent dans des véhicules pas moins luxueux que ceux réservés jusqu’ici aux hommes politiques et d’affaires.

Doter la police de moyens adéquats
La police nationale du Bénin ne serait pas équipée pour combattre efficacement ce nouveau phénomène que peinerait selon des spécialistes même les pays développés à contrôler. Cependant, plaident certains citoyens, avec un effort de dotation de la police en moyens adéquats et modernes, le Bénin pourrait tout au moins développer des actes de dissuasion autour des sites de prolifération de ces arnaqueurs. Aussi, les instances de régulation des télécommunications doivent à en croire des experts de la question, être équipées de manière à pouvoir mieux surveiller l’accès et l’activité des populations sur Internet.

Janvier Zocli