La Nouvelle Tribune

Limogeage de Zinzindohoué: la preuve que le gouvernement est au cœur du scandale

Espace membre

Le gouvernement n’a pas pu se cacher trop longtemps derrière son petit doigt. Lui qui tentait de distiller dans l’opinion qu’il n’était pas  informé de l’affaire Icc Service a été vite confondu. C’est en fait  le limogeage du ministre Armand Zinzindohoué qui relève la vérité.

Et c’est dans les causes de ce limogeage qu’on retrouve la vérité. Selon donc ces raisons, Zinzindohoué est limogé pour avoir attribué des gardes du corps policiers aux responsables de Icc Services et délivré un permis de port d’arme à l’un d’eux en l’occurrence le sieur Emile Tégbénou, chef d’agence Icc Services de Malanhoui  dans la commune d’Adjarra. Alors, le fait que ce soit le ministre de l’intérieur, membre du gouvernement  et patron par ailleurs des services de renseignement et de la sûreté en connivence avec les responsables de cette structure est la preuve évidente que le gouvernement est bel et bien informé de cette activité. Mieux, le gouvernement est au cœur du scandale puisqu’ayant  camouflé le scandale qui se préparait à l’horizon.

{mosgoogle}Il a cautionné et même entretenu cette activité inégale en donnant plus de prestige et de considération à ces acteurs d’une activité qu’on savait pourtant illégale. Qui accuser si ce n’est lui-même ? Maintenant qu’il révèle lui-même sa part de responsabilité dans cette affaire, le gouvernement  n’ a qu’à l’assumer jusqu’au bout et faire tout pour que les clients spoliés soient payés.

Marcel Zoumènou