La Nouvelle Tribune

A l’invitation du professeur Tévoédjrè

Espace membre

Emile Derlin Zinsou visite l’Opm
Le médiateur à la présidence de la République, le professeur  Albert Tévoédjrè a reçu dans la journée d’hier mercredi l’ancien  président de la République, Emile Derlin Zinsou. Une visite qui déjà suscite moult interrogations.

L’ancien  président de la République, Emile Derlin Zinsou s’est rendu hier mercredi au siège de l’Organe présidentiel de médiation à porto-Novo. C’était à l’invitation du responsable de l’institution, le professeur Albert Tévoédjrè qu’il serait aller remercier entre autres  pour les nombreuses démarches qu’il a entreprises  dans le cadre du dialogue social. Aussi a-t-il saisi l’occasion de cette visite  pour s’enquérir des réalités de cette institution et visiter les locaux. Ce qu’ont d’ailleurs confirmé les deux hôtes à la fin de la visite qui, a annoncé l’ancien président a été marquée par un déjeuner. D’autres raisons du déplacement ?
Selon des informations issues des milieux politiques des deux hommes, d’autres raisons expliqueraient le déplacement de Porto-Novo.  Ainsi, contrairement donc aux explications données à la presse par l’ancien président Zinsou et selon lesquelles, depuis que l’Opm a été installé, il ne s’y est jamais rendu, les deux hommes auraient surtout discuté de l’actualité politique nationale. Les mêmes sources avancent que cette visite rentrerait dans le cadre des récentes démarches entreprises par le chef de l’Etat afin d’associer  les leaders du G4 et du G13 à la gestion du pouvoir.  A en croire les mêmes sources, l’ancien chef d’Etat et premier responsable du parti Undp aurait été investi par le chef de l’Etat qui l’a dernièrement  reçu en audience d’une mission à cet effet. On se rappelle que le médiateur Albert Tévoédjrè avait aussi entrepris une démarche analogue qui l’avait conduit auprès des ténors du G4.
Mais à analyser de près cette visite entreprise par Emile Derlin Zinsou chez Tévoédjrè, on peut dire que les deux hommes se sont concertés pour voir quelle méthode adopter dans cette démarche. Puisque depuis quelques temps, le chef de l’Etat a entrepris de tendre la main aux leaders du G4 et ceux du G13 dans le cadre de la  formation de son prochain gouvernement. Aujourd’hui, il est aisé de constater qu’au lendemain du scrutin du 20 avril dernier, les partis politiques composant le G4 et le G13 sont devenus des forces incontournables sur le terrain. Une médiation aurait été déjà entreprise par le chef de l’Etat vers ces leaders sans grand succès puisque ces derniers auraient jusque-là opposé une résistance à leur entrée au gouvernement. Cette mission confiée à ces  deux dinosaures politiques, si elle s’avérait, peut-elle aboutir? L’une des deux  personnalités a déjà fait ses preuves sans succès.  Probablement que la deuxième pourra faire plus si réellement cette mission lui a été confiée.  Ne vendons pas chère la peau du loup car l’une des poches de résistance émane de l’Undp qui possède deux députés au sein du G13.

Ismail Kèko