La Nouvelle Tribune

Au lendemain du remaniement ministériel: le Prs exprime la frustration des Xwla et Sèto

Espace membre

Au lendemain de la journée de réflexion du bureau exécutif national du Parti pour la rénovation sociale (Prs), tenue samedi dernier dans la commune d’Abomey-Calavi, son président Isidore Gnonlonfoun est monté au créneau pour rendre publique une déclaration de sa formation politique.

Ainsi, il a été indiqué ceci : « Le bureau exécutif national du Parti pour la rénovation sociale et sa base, à l’instar des communautés Xwla et Sèto des communes d’Abomey-Calavi, de Cotonou, de Sèmè-Podji et des Aguégués, est frustré du fait que ses préoccupations n’aient pas été prises en compte à l’occasion dudit remaniement ». En conséquence, le Prs invite le président Boni Yayi à rester très attentif à la satisfaction des doléances desdites communautés dont il reste le porte-flambeau.

Le remaniement ministériel n’était pas le seul sujet abordé au cours de cette journée de réflexion. Ainsi, les membres dudit bureau ont procédé à un examen critique de la situation sociale, économique et politique nationale. Selon leur déclaration, conformément au mandat confié aux responsables du Prs par le congrès des 03 et 04 février 2007 et à la lumière des directives issues de leur conseil national du 24 janvier 2009, le bureau exécutif national encourage le gouvernement du président Boni Yayi à poursuivre inlassablement et résolument tout en les rationalisant les efforts entrepris à l’endroit du peuple béninois dans le sens de la réduction de la pauvreté. Dans cet ordre d’idées, le Prs et le député Isidore Gnonlonfoun apportent leur caution aux ordonnances prises par le chef de l’Etat suite au rejet des autorisations de ratification des accords de prêts relatifs aux projets de sécurité alimentaire, de croissance économique rurale et de micro-finance en vue de continuer les actions de développement au profit des couches les plus défavorisées.

{mosgoogle}De ce fait, le Prs entend apporter son soutien indéfectible à toutes les actions de développement du gouvernement. Isidore Gnonlonfoun promet de démontrer sa force de frappe dans son fief aux prochaines élections, afin de faire échec aux marchands d’illusions d’où qu’ils viennent.

Jules Yaovi Maoussi