La Nouvelle Tribune

Attente prolongée dans la proclamation des résultats des élections

Espace membre

La délivrance pour ce week-end
Bientôt un mois que les élections municipales et locales ont eu lieu mais les résultats ne sont toujours pas connus. L’attente se fait longue et les partis politiques ainsi que les candidats engagés dans ces élections trépignent d’impatience.

Interrogé, M. Mansourou, vice-président de la commission électorale nationale et autonome (Cena) évoque certaines raisons quoi sous-tendent cette lenteur.

Selon M. Mansourou,  les raisons  de cette lenteur sont multiples et sont d’origines diverses. L’une d’entre elles est que c’est la première fois que des élections couplées sont organisées au Bénin. A ce titre, il y a des travaux préalables qui devraient être faits en ce qui concerne les élections locales. Malheureusement, déplore-t-il, ce travail est revenu à la charge de la Cena. L’autre raison qui justifie cette attente prolongée est le souci des membres de l’institution en charge de l’organisation des élections municipales et locales est de fournir des résultats fiables  à la population, surtout avec les tensions qui ont prévalu lors de la campagne électorale. Ainsi, sont-ils obligés de procéder de manière très méticuleuse au dépouillement des procès-verbaux et des feuilles de dépouillement. Il rappelle que ce travail de dépouillement que la Cena de Pascal Todjinou est en train d’accomplir actuellement est, dans le cas des autres élections (législatives et présidentielle) l’œuvre de la Cour Constitutionnelle.  Mieux, poursuit-il, pendant que le pays constitue la circonscription électorale pour l’élection présidentielle, plusieurs communes mises ensemble pour une circonscription pour les législatives, les élections locales sont plutôt au niveau des villages et des quartiers de ville. A tout cela, il faut ajouter l’existence de hameaux éparpillés et  dont l’affiliation à des villages n’était pas au préalable connue. Il a fallu que la Cena prenne des dispositions pour remédier à ce problème pour que le vote de ses hameaux puisse être pris en compte dans le village auquel ils sont rattachés pour que le nombre de siège des conseillers communaux ou locaux ne soit pas  disproportionné. Une autre raison  qui rend davantage la tâche plus ardue est le nombre de membres de la Cena qui a diminué de 25 à 17 avec à la charge plus de travail. Il explique que la Cena des élections locales concerne plus de près de 27.000 conseillers pendant que les communales concernent seulement 1600 environ de sièges. Il est donc facile d’imaginer l’immensité de la tâche qu’abattent les 17 membres de la Cena. Il rassure par ailleurs qu’ils sont à pied d’œuvre pour que l’attente soit la plus courte possible. C’est ainsi qu’il annonce la fin du dépouillement d’une dizaine de départements sur les douze que compte le Bénin. Les deux prochains jours seront consacrés aux deux derniers  départements. Puis suivra l’apurement des fiches après la saisie des données et la validation. La dernière étape qui est la proclamation des résultats interviendra après un dernier  contrôle des membres de la Cena qui se sont imposés cet ultime coup d’œil. On peut donc envisager les résultats des dernières élections municipales, communales et locales dans le week-end prochain.

Encadré

Une si longue attente
Les résultats des dernières élections municipales et locales tardent à tomber. La Cena avancent des raisons pour justifier la situation. S’il est vrai que certaines de ces raisons  tiennent dans une certaine mesure, il faut cependant reconnaît que l’attente est trop longue. Ce qui n’est pas pour les honorer. Car, ils fournissent des armes à leurs détracteurs. Aujourd’hui, malgré la maturité politique du peuple béninois, une certaine psychose s’est emparée des béninois. Et, la Cena ferait bien de se plier en quatre pour proclamer les résultats dans un bref délai. Déjà, des suspicions ont commencé par naître dans la population. Si on ajoute ceci à certains résultats proclamés entre-temps par le ministère de la décentralisation, on se demande ce qui pourrait advenir quand certains ne se retrouveront pas dans les chiffres de la Cena. Le fait est suffisamment préoccupant pour que le président Pascal Todjinou monte au créneau pour donner une date exacte aux béninois.

Benoît Mètonou