La Nouvelle Tribune

Les ratés d’un agenda improvisé

A lire

Renversement de Jammeh : entrée des troupes sénégalaises en Gambie

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

Espace membre

On note par contre qu’alors qu’il n’était prévu dans son agenda qu’il s’entretînt avec la classe politique, en tout cas sous la forme où ça s’est passée, Ban Ki Moon a pu écouter les préoccupations des différents camps opposés du landerneau politique béninois. Au vu de tous ces dérèglements, on se demande bien ce qui a pu autant désorganiser l’agenda du premier fonctionnaire de l’Onu,  qui fonctionne pourtant à la seconde près. En attendant que des explications proviennent des circuits officiels, on ne peut s’empêcher de penser que la rumeur de menace de boycott de son message aux parlementaires a pu motiver l’annulation de cette activité. 

B.M.