La Nouvelle Tribune

Avec le MPR, la guerre des clans est-elle terminée autour de Yayi?

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter
Si le fait est à saluer et qu’on peut déjà envisager la fin de la guerre des clans, on constate cependant que certaines vérités demeurent immuables. En effet, cette situation confirme une fois de plus la thèse selon laquelle en politique, il n’y a pas de dignité, que seuls les intérêts du moment comptent. Mais on retient surtout qu’en politique, les vomissures sont aisées à ravaler et assez digestes.

Georges Akpo