La Nouvelle Tribune

La nouvelle carte politique de Sakété

Espace membre

(De jeunes leaders apparaissent)
A la veille des élections de 2011, la carte politique de la commune de Sakété est en train de prendre une nouvelle dimension. Le Front d’éveil pour le développement (Fed) de Rafiatou Karimou, le Mouvement Espoir du Bénin (Meb) du ministre François Abiola se combattent sur le terrain. Mais, l’entrée en scène du mouvement des jeunes leaders de Sakété de Saliou Monboladji, que les observateurs de la vie politique nationale considèrent comme le troisième larron, risque de bouleverser les données.

Ça bouillonne à Sakété à quelques mois seulement des élections de 2011. Dans la foulée, aux côtés des deux anciennes forces politiques de la localité, apparaît le mouvement des jeunes leaders de Sakété. Rafiatou Karimou, femme d’expérience politique, a créé son parti au lendemain de la victoire du président Boni Yayi. Elle s’est ralliée à la mouvance où elle s’est faite positionnée tête de liste-Fcbe dans la 21e circonscription électorale aux élections législatives de 2007. Malgré ce privilège, elle s’est refusé de soutenir aveuglement les actions du président Boni Yayi. Après son échec à cette bataille électorale, Mme Karimou et le Fed ont pris leur revanche sur le camp du ministre Abiola qu’ils ont écrasé aux élections communales de 2008. En conséquence, ils ont reconquis la mairie de Sakété, grâce à une alliance à la limite surprenante avec le Prd de Me Adrien Houngbédji. Grâce à cette victoire, le Fed a une base confortable dans la localité. Mais, ils ont en face d’eux le Meb du ministre Abiola. Après son revirement spectaculaire dans la mouvance, ce dernier se bat dans tous les sens pour montrer au président Boni Yayi qu’il a un espace électorale à Sakété, même si apparemment, les réalités du terrain disent le contraire. Comme c’est la mode à l’ère du président Boni Yayi, ses partisans ne manquent pas d’imaginations dans l’organisation des marches de soutiens et de meetings politiques pour le pouvoir.
Mais, aujourd’hui, on est en train d’assister à l’émergence de nouveaux leaders politiques qui, dans leur grande majorité, sont des opérateurs économiques. Sous la direction de Saliou Mongboladji, ils prônent une nouvelle éthique politique dans le but d’assurer le développement de leur village natal.

{mosgoogle}Il y a quelques jours, au cours d’un meeting organisé, ils ont fait savoir qu’il n’y a pas eu d’avancées notables dans le développement de Sakété, malgré la présence de leurs aînés dans les instances de décisions au Bénin. Pour eux, il est tant que la jeunesse prenne son destin en main. Ce nouveau courant gagne les esprits. Pour preuve, selon les informations, l’équipe de M. Monboladji a été reçue, il y a quelques jours, par les sages de cette commune. Pour qui roulent-ils ? Même s’il est difficile de répondre actuellement à cette question, les jeunes leaders de Sakété refusent toutes collaborations avec le camp du ministre Abiola.  De nouveaux schémas se dessinent dans la zone. C’est dire que la bataille de Sakété aux prochaines élections ne sera pas une mince affaire.

J. Y. M.