La Nouvelle Tribune

Retard dans le recensement porte à porte à Porto-Novo

Espace membre

Les inquiétudes des conseillers municipaux 

(Environ 75% de taux de recensement à Porto-Novo) C’est à l’occasion d’une session extraordinaire organisée le vendredi dernier à l’hôtel de ville de Porto-Novo que les conseillers municipaux ont évoqué des inquiétudes liées au recensement porte à porte organisé depuis plus de deux semaines par la Cps-Lépi.

En effet, la situation est alarmante, a déclaré un conseiller municipal de Porto-Novo. Il argumente en disant que depuis que ce recensement a démarré, il existe de nombreux ménages qui ne sont pas encore recensés dans le cadre de cette opération. Ce qui l’inquiète beaucoup et il se demande si, bien que la période de recensement soit prolongée de dix jours, les agents pourront jamais terminer la tâche qui leur a été confiée. Un autre conseiller du 5è arrondissement renchérit en affirmant que compte tenu de la lenteur observée au niveau des agents recenseurs qui sont en nombre très insuffisant pour la période restante, les populations qui ne sont pas encore recensées sont invités carrément au siège dudit arrondissement pour se faire recenser. Une option dangereuse qui ne rassure pas et risque de conduire au non recensement de plusieurs ménages. D’autres conseillers n’ont pas manqué d’exprimer également leurs diverses inquiétudes. Au terme de ces préoccupations, le maire de Porto-Novo Océni Moukaram a apporté quelques clarifications. A en croire ses propos, plusieurs ratés ont été observés au début de l’opération. Selon le maire, lui-même se serait porté la veille du démarrage de cette opération dans son bureau pour préparer la semaine quand il a remarqué ce jour là, sans être préalablement informé d’avance, que des centaines de jeunes se baladant dans la cour de l’hôtel de ville. Surpris, il interrogea une personne et c’est après plusieurs recherches qu’il a compris que c’était des agents recenseurs convoqués à la mairie pour recevoir le matériel dans le cadre du recensement porte à porte. Les représentants de la  Cps-Lépi n’auraient pas voulu associer au départ la mairie, ni les chefs d’arrondissements et les chefs quartiers.

{mosgoogle} Il a fallu que des agents recenseurs soient chassés à certains endroits avant que les autorités municipales soient associées. Cette situation, selon le maire, l’a conduit à interpeler le superviseur général de la Cps-Lépi Bako Arifari qui s’est déplacé vers Porto-Novo pour une séance de travail avec tous les acteurs concernés. Malgré cette accalmie, des ratés s’observent toujours sur le terrain et à en croire le maire, la ville de Porto-Novo serait environ à la date du mercredi dernier à plus de 65% de recensement. C’est dire qu’à la date d’aujourd’hui, ce taux avoisinerait 70 à 75%. Une situation qui suscite toujours de nombreuses inquiétudes dans le rang des conseillers municipaux surtout que ce recensement doit prendre fin hier sur toute l’étendue du territoire national.

Ismail Kèko