La Nouvelle Tribune

Porto-novo: Les femmes Fcbe apportent leur soutien au ministre Badarou

Espace membre

Depuis quelques temps et au fur et à mesure qu’on s’achemine vers la date des prochaines consultations présidentielles dans notre pays, on enregistre des remous au sein de la grande famille politique des forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de Porto-Novo.

C’est le cas du regroupement des femmes militantes Fcbe de première heure de la ville de Porto-Novo conduites par leur vice-présidente Hounnou Véronique qui ont tenu le week-end écoulé à son domicile, une séance de travail et de vérité au cours de laquelle d’importantes décisions ont été prises. Entre autres décisions, elle réitère leur soutien indéfectible au chef de l’Etat Boni Yayi et se disent prêtes pour l’accompagner dans sa réélection en 2011 à la magistrature suprême. Une autre importante décision prise est le soutien indéfectible qu’elles apportent à leur frère natif de la ville et actuel ministre en charge des transports maritime et portuaire Soulé Issa Badarou. Selon leur vice-présidente Victorine Hounnou, c’est le seul fils de Porto-Novo qu’elle reconnaisse dans le gouvernement du changement puisqu’il a toujours porté le flambeau du chef de l’Etat haut dans cette ville à travers les nombreuses actions qu’il a menées au profit des populations et des militants de porto-Novo. Elles ont rappelé le cas de la gestion honnête et rigoureuse dont il a fait preuve l’année dernière lorsque le chef de l’Etat lui avait confié le dossier du pèlerinage à la Mecque. Des preuves palpables ont été évoquées par ces dernières qui ont même dit que le ministre en ce temps s’était opposé même à l’inscription de ses parents proches qui ont voulu faire ce pèlerinage au lieu saint afin d’éviter d’éventuelles suspicions. A en croire leur responsable, elles reconnaissent uniquement le ministre Soulé Issa Badarou à travers la vision qu’il a toujours prôné de commun accord avec le chef de l’Etat Boni Yayi. Elles ont également déploré certains agissements et calomnies dont il fait parfois l’objet dans l’exercice de la mission à lui confier par le chef de l’Etat. Pour ce faire, elles s’opposent en bloc contre ces détracteurs et demandent au Dr Boni Yayi de tenir grand compte de ceux qui prônent sa vision, seule condition pour aborder avec succès le virage qu’elles veulent emprunter bientôt dans le cadre des prochaines élections présidentielles.

{mosgoogle}« Donner à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » c’est leur mot d’ordre pour soutenir tout ce qui se fait à Porto-Novo par le chef de l’Etat, notamment tous les investissements pour les préparatifs du cinquantenaire de la fête de l’indépendance à Porto-Novo et aussi les préparatifs du centenaire de Dè Tofa dans quelques jours où il est lui-même parrain de l’évènement. Rappelons que Victorine Hounnou est parrainée par le député Hélène Kèkè actuelle présidente de la commission des lois à l’Assemblée nationale et des mots de courage et de soutien lui ont été également adressés par ce regroupement des femmes Fcbe de première heure soutenant les actions du chef de l’Etat.

Ismail Kèko