La Nouvelle Tribune

Mathurin Nago déplore l’absence des ministres à la 1ère session ordinaire

Espace membre

Le président de l’Assemblée nationale Mathurin Coffi Nago n’a pas pu se retenir hier à l’hémicycle quand il a fait le constat amer, qu’en dehors des députés qui ont brillé par leur absence, même les membres du gouvernement n’ont pas daigné se représenter en nombre important comme à l’accoutumée.

Seulement deux ministres, à savoir celui chargé des relations avec les institutions Zachari Baba Bodi et son homologue de l’énergie Sacca Lafia, ont représenté le gouvernement au parlement à l’occasion de cette première rentrée parlementaire de l’année 2010. Sinon, habituellement, à l’occasion de cette cérémonie, on remarquait plus d’une dizaine de ministres représenter le gouvernement. On se demande quelle mouche a piqué les membres du gouvernement pour qu’ils puissent boycotter eux aussi la cérémonie. Dans tous les cas, les représentations diplomatiques qui sont dans notre pays, les confessions religieuses, les sages et notables de la ville de Porto-Novo ainsi que d’autres personnalités ont bel bien répondu à l’invitation de Nago.

{mosgoogle} Cette situation de boycott des membres du gouvernement aura quelque peu déçu le président Nago qui n’a pas pu s’empêcher de déplorer du haut de son perchoir cette situation. C’est dire que cette cérémonie d’ouverture de la session ordinaire ne dit plus apparemment rien à personne, même ceux qui se disent du gouvernement et très proches du pouvoir et qui doivent normalement soutenir la deuxième personnalité de l’Etat dans le contexte politique très tendu au parlement.

Ismail Kèko